La référence des professionnels
des communications et du design

L'année 2016 sur les réseaux sociaux

Dans le monde des réseaux sociaux, les nouveautés de l'un inspirent souvent les mises à jour de l'autre. Infopresse propose un retour sur cinq des plus grandes nouveautés dévoilées en 2016.

1) Achats et fermetures

En juin, Microsoft a acquis LinkedIn pour 26,2 milliards$US.

Pour expliquer cet achat, Beat Richert, chef de l'intelligence d'affaires de Ressac, avait confié à Infopresse que les données des 430 millions de membres du réseau social pour professionnels représentent un bon moyen de bonifier la gamme de produits et de services pour les entreprises (MS Cloud, MS Office 365, etc.) offerte par Microsoft.

À l'opposé du spectre, Twitter a annoncé, en octobre, qu'elle coupait le cordon de Vine.

Acquise par Twitter en 2012 et lancée sur le réseau social en janvier 2013, Vine permettait de tourner de courtes vidéos de six secondes, qui rejouaient en boucle. Son essor aura finalement été plutôt limité, puis concurrencé férocement par la popularité de joueurs offrant un service similaire, dont Instagram et Snapchat.

2) L'arrivée des chatbots

Facebook, par son application de messagerie Messenger, et Twitter, avec sa fonctionnalité Direct Messages, ont profité de 2016 pour ouvrir leurs portes aux chatbots.

Ainsi, Messenger Platform, interface de programmation de Messenger, est, depuis avril, l'hôte de plus de 30 000 chatbots. À ce sujet, les agents conversationnels, qui permettent d'offrir un service à la clientèle robotisé et automatisé, s'annoncent comme une des principales tendances à surveiller en 2017.

En effet, selon le rapport Toolkit 2017 de Warc et de Deloitte Digital, 55% des dirigeants d'entreprise dans le monde s'attendent à ce que l'intelligence artificielle génère un plus grand impact sur le monde des communications-marketing que sur celui des réseaux sociaux. Une histoire à suivre l'année prochaine.

3) Instagram s'inspire des autres

En 2016, Instagram a marqué les esprits avec deux mises à jour fortement inspirées de ce qui se fait ailleurs.

D'abord, en mars, Instagram s'est inspirée de Facebook en délaissant l'ordre chronologique de son fil d'actualités, avec l'aide d'un nouvel algorithme. Depuis, les photos et vidéos présentées dans le fil sont classées selon les interactions antérieures de l'utilisateur. À noter: pareil changement d'algorithme a aussi été effectué par Snapchat cette année.

En août, les rôles se sont toutefois inversés quand Instagram a calqué Snapchat (certains diront «copié») en lançant Stories, un outil qui permet de produire du contenu éphémère, accessible seulement pour 24 heures. Deux mois plus tard, les Stories d'Instagram s'amenaient dans la section «Explore» de l'application, permettant ainsi aux utilisateurs de les consulter un peu à la manière de la chaîne Discover de Snapchat. Finalement, depuis novembre, les Stories d'Instagram intègrent aussi la vidéodiffusion en direct.

4) Facebook se décline

Avec l'année qu'a connue Facebook, il devient difficile de targuer le géant californien de la seule étiquette «réseau social». Parmi ses principales nouveautés proposées cette année, on retrouve:

- l'arrivée de Workplace, un service payant qui offre de nouvelles fonctionnalités propres aux entreprises;

- le lancement de Marketplace, une plateforme pour acheter et vendre des produits sur le réseau social;

- l'ouverture, en avril, aux éditeurs «de tous types et de toutes tailles» à la fonctionnalité Instant Articles, qui prend d'ailleurs en compte les photos et vidéos 360 depuis octobre;

- Facebook Live est, depuis avril dernier, offert à l'ensemble des utilisateurs. À la suite du succès de cette fonctionnalité, une mise à jour dévoilée en octobre a bonifié les capacités de Facebook Live, qui prend maintenant en charge la planification d'un «live». En 2017, Facebook deviendra-t-elle le nouvel Eldorado des chaînes de télévision?

5) Savoir se réinventer

Finalement, 2016 aura permis à deux réseaux sociaux de proposer des nouveautés, à première vue, hors de leur créneau habituel.

Twitter s'est mis à la retransmission intégrale en direct, que ce soit avec le sport (ici, ici et ici), la finance ou la politique, alors que le réseau permettait de regarder gratuitement les débats présidentiels américains sur sa propre plateforme.

Snapchat, de son côté, a surpris l'industrie en devenant le réseau préféré des ados, avec un changement de nom, en prenant pignon sur rue, mais surtout en dévoilant ses lunettes connectées Spectacles, difficiles à se procurer, mais potentiellement gages d'une grosse croissance pour le réseau social au jaune distinctif.

Après avoir popularisé les messages éphémères sur le web et influencé fortement ses concurrents, Snapchat devrait continuer, en 2017, de devenir un joueur majeur dans le monde des réseaux sociaux, d'autant plus que les rumeurs courent sur son entrée prochaine en Bourse. 

 

comments powered by Disqus