La référence des professionnels
des communications et du design

Marketel/McCann fait place à McCann Montréal

En plus de changer de nom, l'agence nomme Mylène Savoie (auparavant directrice générale du bureau de John St. à Montréal) présidente. Jacques Duval, désormais président du conseil de McCann Montréal, commente.

Créée en 1977, Marketel a fusionné il y a près de 30 ans ses opérations à celles du bureau de McCann à Montréal, mais comme le souligne Jacques Duval, «c’est sous la marque Marketel que l’agence de Montréal est reconnue depuis longtemps». Ce choix du changement d'identité, bien que difficile selon lui, était nécessaire afin d'affirmer sa position dans un marché changeant. «Nous pouvons parler de notre réseau et de notre ouverture sur le monde, mais il vient un moment où il faut envoyer un message sans équivoque. C'est la raison pour laquelle nous avons opté pour ce changement.»

Le reflet d'une réalité généralisée
Jacques Duval explique que le déploiement de la nouvelle identité a également été motivé par les besoins de plus en plus complexes des annonceurs et le fait qu'ils doivent faire face à une concurrence mondiale qui gagne en intensité. «On vit en agences une transformation profonde et rapide jamais connue. C’est un changement à l'image de celui dans les industries connexes, comme le disque, les journaux, etc. Tous les modèles d’affaires y goûtent en ce moment.» Par conséquent, selon lui, le partenariat établi avec McCann Worldgroup à la fin des années 80 est aujourd’hui plus précieux que jamais. «Il est temps d’envoyer un signal d’accès en direct aux meilleures pratiques, synergies et avancées numériques qui nous viennent de notre vaste réseau mondial.» 

«On vit en agences une transformation profonde et rapide jamais connue.»  

Comme il le souligne, s'il était possible autrefois de tirer son épingle du jeu en tant qu'agence indépendante québécoise, c'est différent désormais, en raison des critères de sélection qui ont évolué et parce que la concurrence, rattachée à des réseaux forts accède à des ressources importantes. «Les annonceurs, qui, autrefois, avaient comme critère la propriété de l’agence, ne font plus leur choix ainsi. Qui aurait dit, il fut un temps, que la Société des alcools du Québec et Loto-Québec iraient chez des agences de propriété étrangère? Avant, nous avions la barrière culturelle, mais les arguments pour convaincre les annonceurs de faire de la création de manière différente au Québec s’amenuisent. Soit l'on se cantonne à ne faire que du québécois, en restant à petite échelle, ou, de l'autre côté du spectre, on décide d'être part intégrante d’un réseau mondial et de gagner des comptes québécois à partir d’ici.» 

La nouvelle présidente permettra, selon Jacques Duval, d'insuffler une nouvelle énergie à McCann Montréal et de faire rayonner l'agence sur la place publique, un aspect progressivement mis de côté ces dernières années selon Jacques Duval.

Mylène Savoie œuvre dans le milieu publicitaire depuis 1999. Elle a évolué au sein d’agences comme Taxi, JWT et Leo Burnett avant de devenir directrice générale de John St. à Montréal à l'automne 2014.

En couverture: Mylène Savoie

comments powered by Disqus