La référence des professionnels
des communications et du design

Le président Trump effraie les marketeurs

À la suite de l'élection présidentielle américaine, Ad Age pose un regard sur le futur possible de l'industrie publicitaire, qui pourrait souffrir de l'élection de Donald Trump.

Ad Age explique que, si Donald Trump va de l'avant avec les propositions économiques protectionnistes évoquées lors de la campagne électorale, les investissements publicitaires pourraient réduire considérablement aux États-Unis. L'incertitude planant quant aux actions du nouveau gouvernement en matière d'échanges commerciaux devrait aussi ralentir la croissance à court terme.

Brian Wieser, analyste de Pivotal Research Group, indique que «si les entraves commerciales sont haussées aux États-Unis, nous pouvons nous attendre à de nombreuses répercussions négatives sur l'économie américaine en général.»

L'observateur explique que, compte tenu de la corrélation entre la santé économique et la santé de l'industrie publicitaire, «il faut s'attendre à une baisse des budgets publicitaires» si ces entraves commerciales sont mises en place.

De plus, certaines marques importantes pourraient avoir une dure lune de miel sous Donald Trump. Ad Age explique que Corona et Modela, par exemple, pourraient voir leurs chiffres d'affaires descendre fortement aux États-Unis, si les menaces de Donald Trump envers l'immigration et la déportation de Mexicains sont mises à exécution. En effet, ce marché constitue une part importante du chiffre d'affaires de ces deux marques de bière.

Même son de cloche du côté d'AT&T, d'Amazon ou de Comcast, toutes des entreprises ayant eu des prises de bec avec les positions de Donald Trump au cours de la campagne électorale. Du côté des marques de luxe, qui misent énormément sur le commerce international dans leurs ventes et leurs publicités, les mesures protectionnistes américaines pourraient limiter considérablement la croissance de leurs chiffres d'affaires.

comments powered by Disqus