La référence des professionnels
des communications et du design

Guide Resto Voir: se restaurer et unifier son offre

En janvier dernier, le magazine culturel Voir renouvelait son identité et sa plateforme en ligne. C'est au tour de son guide resto de dévoiler ses nouvelles couleurs dans le cadre d'une campagne signée Consulat et DentsuBos

«Faites le bon choix» et restaurez-vous 
Restaurer, emprunt au latin restaurare, signifie «rebâtir, réparer, refaire, reprendre». Clin d'œil au renouvellement de son offre, à «reprendre des forces en mangeant» et, bien sûr, à la restauration, Simon Jodoin, rédacteur en chef, présente «le petit frère» de Voir, qui affiche maintenant le même logo que son aîné. 

Plus grand que son prédécesseur, le répertoire annuel de la restauration comprendra son bottin d'adresses habituel, mais offrira un contenu plus diversifié. Parmi les nouveautés, l'animateur et chroniqueur Jean-Sébastien Girard signe un papier sur l'humour à table, l'écrivaine Kim Thúy partage ses souvenirs culinaires, et les chefs Marie-Chantal Lepage et Fisun Ercan discutent de la créativité en cuisine et de l’ouverture sur les gastronomies du monde. 

Étonner sans déranger
Les campagnes publicitaires du Guide Resto Voir étaient autrefois dissociées de son image de couverture. Depuis la fin de l'émission télévisée et avec le lancement de la nouvelle identité du magazine culturel, c'était l'occasion de proposer un nouveau format tout en unifiant son offre.

«Cette année marque le renouvellement de l'image de marque dE Voir et l'unification de ses produits.» – Simon Jodoin

Selon Voir, les repas rassemblent même les adversaires les plus féroces. «La critique culinaire peut être austère. On souhaitait une campagne divertissante et positive.» Elle se veut aussi audacieuse, mais moins risquée que ses précédentes qui ont notamment mis en scène des figures religieuses à la même table ou qui représentaient des organes génitaux avec des aliments.

«Pour l'ensemble des publications de Voir, on désire présenter des images qui vont étonner, sans déranger pour déranger.» Un outil de différenciation essentiel pour conserver sa place dans les médias, selon son rédacteur en chef. 


Une création qui rime avec collaboration
Jocelyn Michel de Consulat signe les photographies et la création en collaboration avec Pascal Tremblay de DentsuBos. «Je voulais coupler des personnes qui aurait une raison de partager un repas ensemble. On est arrivé à la conclusion qu'ils devaient être adversaires ou se compléter», mentionne Jocelyn Michel.

La couverture des Miss Beauté a fait l'unanimité entre Simon Jodoin, Jocelyn Michel et Pascal Tremblay, qui considèrent qu'elle fait référence à deux réalités culturelles québécoises. 

«La poutine est un archétype culinaire québécois. Il est à la fois un symbole et un classique repris dans des versions plus chics du néo-terroir.» – Simon jodoin

Jocelyn Michel avait en tête de caricaturer des Miss beauté dès le début de l'idéation de la campagne. Faire d'elles des ambassadrices de deux villes rivales ajoute un second degré d'interprétation et d'autodérision à l'image, selon le photographe, dont la signature artistique est presque toujours emprunte d'humour. 

«Je suis très content du choix de couverture. C'est un plaisir de travailler avec presque une carte blanche et entouré de bons créatifs», conclut Jocelyn Michel.

Annonceur: Guide Resto Voir
Agences: DentsuBos, Consulat
Conception: Pascal Tremblay, Jocelyn Michel
Direction artistique: Pascal Tremblay – DentsuBos
Photo: Jocelyn Michel – Consulat
Assistance: Renaud Robert
Maquillage: Sophie Parrot, Roxanne Sauriol (et Carmen le pug)
Stylisme: Édith Jorisch
Stylisme culinaire: Chantal Legault
Mannequins: Katie, Yemima, Simon, Dominique Hardy
Production: Consulat – Guillaume Laflamme
Confection des Miss Beauté: Roxanne Chagnon 
Costumes: Kilo Fripe et Eva B
Taxidermie de l'ours: Noël Dubois (Taxidermie Dubois)

comments powered by Disqus