La référence des professionnels
des communications et du design

Infopresse visite...l'Abitibi-Témiscamingue

Importance de l’industrie minière, retour des jeunes en région et évolution des consommateurs: pour le second article de la série Infopresse visite, Tommy Millette d’Agence Secrète se penche sur les réalités de l'industrie des communications-marketing en Abitibi-Témiscamingue.

L’importance des minières

«Les minières sont les principales entreprises de la région. Quand elles vont bien, tout explose».

Tommy Millette est président d'Agence Secrète, située à Rouyn-Noranda. Selon lui, la région accusait encore un certain retard en matière de communication il y a 10 ans. Mais la crise économique américaine de 2008 a fait en sorte que les métaux précieux ont pris de la valeur. Une bonne nouvelle pour l’Abitibi-Témiscamingue, dont l’économie est vite devenue plus prospère. «Les minières sont les principales entreprises de la région, affirme-t-il. Quand elles vont bien, tout explose.» Cela se sent dans toutes les sphères de l’économie, explique Tommy Millette: restauration, commerce de détail et milieu industriel. Les bons salaires amènent les gens à consommer davantage.

Tommy Millette

Agence Secrète

C’est aussi avantageux pour les communications-marketing: plus les gens consomment, plus les entreprises vont bien, plus elles ont un budget pour leurs communications. «Les minières ne traitent pas souvent avec les agences en région, souligne Tommy Millette. Mais les petites et moyennes entreprises qui font affaire avec ces minières et les commerces qui dépendent de leur prospérité économique font appel à des agences locales.»

Le retour des jeunes

«Quand la région s’est mise à bien aller, un autre phénomène a pris vie, soit le retour des jeunes dans la région.» Selon lui, il y a seulement quelques années, les jeunes rêvaient encore de Montréal ou de Québec «parce qu’en région, ça ne bougeait pas tant que ça». 

AGENCE SECRÈTE A CONÇU LA PLATEFORME DU GUIDE A PLUS, UN document POUR LES JEUNES ET les ÉTUDIANTS DÉSIRANT S’INSTALLER EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE.

Mais le retour des jeunes en Abitibi-Témiscamingue ne s’est pas déroulé sans effort. Il a fallu leur montrer la route à prendre. Le gouvernement a débloqué un budget pour créer des campagnes dans lesquelles il fallait montrer le potentiel de la région, mais surtout lui créer une identité claire et vibrante. «Avant, l’Abitibi c’était un peu la région oubliée, explique Tommy Millette. La perception de l’extérieur se résumait aux mouches. Donc, notre identité, il a fallu la concevoir, et les jeunes sont embarqués dans ce projet.»

Peu à peu, ils ont commencé à quitter les grands centres pour revenir dans leur Abitibi natale. Ils ont ouvert des bistros, des cafés, des microbrasseries et d’autres commerces dynamiques.

Des communications-marketing nouveau genre

Cette nouvelle réalité a changé la façon de faire les communications-marketing en Abitibi-Témiscamingue. Selon Tommy Millette, cela a engendré une ouverture d’esprit pour la création de matériel plus éclaté. Depuis quelques années, Tommy Millette travaille de plus en plus avec de nouvelles entreprises et repense l’identité de plus vieux commerces qui comptent désormais sur une main-d’œuvre rajeunie. «Maintenant, l'on peut vraiment s’amuser en communications-marketing en Abitibi-Témiscamingue», lance-t-il.

AGENCE SECRÈTE A REPENSé L'IDENTITÉ ET LA STRATÉGIE DE MARQUE DE CHEZ MORASSE, UN BISTRO FONDÉ EN 1969.

Les réseaux sociaux ont aussi participé à la modernisation des communications-marketing dans la région et au changement des attentes des annonceurs. «Avant, les modes arrivaient en Abitibi en dernier, explique Tommy Millette. Le temps que la vague se rende à nous, on y était exposé seulement cinq ou six ans après.» Maintenant, il n’y a plus d’écart selon lui: les consommateurs ont des attentes au goût du jour autant pour les campagnes que pour les sites internet et les identités visuelles. «Les demandes ont changé, ce qui a fait en sorte que les boîtes de communication ont aussi évolué. Nous avons pu développer nos services à mesure que les entreprises de la région fleurissaient.»

L’importance des agences en région

«Notre région est une région de gens qui aiment un peu le trouble». 

Enfin, Tommy Millette insiste: les agences ont une place importante en région. Elles permettent une meilleure compréhension de la réalité de chaque annonceur. «Le jeune entrepreneur qui ouvre son resto de l’autre côté de la rue, je le connais. Je vais aller manger là le midi. Je vais le recroiser dans un bar. Son enfant va peut-être à la même école que ceux de mon employé. Donc, j’encourage son resto et il m’encourage.» D’ailleurs, selon Tommy Millette, si la région est en santé, c’est parce que ses habitants se tiennent les coudes.

Enfin, cela permet aussi de mieux se comprendre entre Témiscabitibiens. «Notre région en est une de gens qui aiment un peu le trouble. Ça date des années 30, alors qu'ils étaient prêts à partir du sud du Québec et à fonder une nouvelle région éloignée pour se sortir de la misère. Aujourd’hui encore, on est un peu comme ça: faire un métier comme le nôtre, dans une région où il y a une ville de 35 000 habitants, une de 40 000 et toutes les autres de moins de 20 000 personnes, c'est aimer un peu le trouble.» 

comments powered by Disqus