La référence des professionnels
des communications et du design

Bell Média et les artistes canadiens

Bell Média et l’artiste canadien Sol Guy ont conclu un partenariat dans le cadre d’un incubateur d’artistes et de création nommé Dais.

Rampe de lancement pour le développement, la production et la distribution de contenu, Dais se concentre sur les séries web de courte durée, la musique et la radio. Son mandat est de développer au Canada des projets pouvant être présentés sur la scène mondiale tout en élargissant l’auditoire de Bell Média auprès des milléniaux.

Dais invite les artistes dans une maison en rangée collaborative au centre-ville de Toronto dotée d’installations de production, d’un espace de travail, d’un studio de musique et d’une galerie. Son partenariat avec Bell vise à lui permettre de diffuser ses projets sur ses réseaux et plateformes au Canada. Pour Sol Guy, cette collaboration permettra d’offrir un espace sûr aux artistes, qui pourront accéder à des ressources et des collaborations inspirantes. C’est aussi, selon l’artiste canadien, une façon de créer une relation de longue durée entre Bell et les artistes. «Ce projet, c’est surtout pour concevoir un espace sain pour la création et une relation saine où nous sommes interdépendants, pas dépendants.»

Le contenu commandité vu par un artiste

Si l’objectif n’est pas de faire du contenu commandité, Sol Guy n’est pas fermé à cette idée. «Nous souhaitons établir des collaborations entre des artistes pour raconter des histoires. Donc l’art passe en premier, mais si nos récits narratifs et sociaux nous permettent de créer des relations intéressantes avec des marques, tant mieux.»

Sol Guy insiste: si les artistes de Dais sont prêts à réaliser du contenu commandité, c’est à leur façon. Selon lui, les marques qui comprennent que la collaboration doit se faire de façon authentique, laissant les artistes raconter les histoires à leur manière, sont les plus intéressantes et celles qui connaitront réellement du succès en contenu commandité. «Le public est intelligent: il sait qui paye lorsque du contenu commandité est diffusé. Les annonceurs ne devraient donc pas hésiter à prendre une position secondaire, reculée et ainsi laisser l’histoire vivre son plein potentiel.»

Un projet pancanadien

Si Dais est physiquement situé à Toronto, Sol Guy a des aspirations pancanadiennes, même internationales. Il invite d’ailleurs les artistes de partout à envoyer leurs idées. «Nous venons tout juste de commencer, mais attendez-vous à nous voir débarquer à Montréal», lance-t-il. 

comments powered by Disqus