La référence des professionnels
des communications et du design

Les consommateurs responsables rajeunissent au Québec

Le plus récent Baromètre de l'Observatoire de la consommation responsable (OCR) de l'École des sciences de la gestion de l'Uqam révèle que, pour la première fois, les 18-24 ans occupent la première place dans les pratiques de consommation responsable au Québec.

indice de consommation responsable des 18-24 ans depuis 2010

source: OCR

Publié annuellement depuis six ans, le Baromètre de 2016 recèle une surprise: un chamboulement dans l'ordre des groupes d'âge les plus responsables. En effet, dans les éditions précédentes, l'Indice de consommation responsable augmentait à chaque passage d'une génération à une autre. Cette année, deux générations opposées se démarquent: les 18-24 ans occupent la première place avec un indice de 67,6 points, devant les 65 ans+, avec 66,7 points.

«Ce phénomène d’extrême s’observe aussi au chapitre des revenus, car les citoyens les plus et les moins nantis pratiquent le plus la consommation responsable», précise Fabien Durif, directeur de l’OCR.

Le Baromètre révèle aussi les types de comportements responsables les plus répandus chez les Québécois. Ainsi, chez les consommateurs responsables, le palmarès des pratiques les plus populaires est constitué du recyclage (88%), suivi de la déconsommation, qui peut se définir comme un souci de limiter sa consommation (72,6%), et de l'achat local (71,3%).

Fait à noter: bien que la pratique de la déconsommation prend de l'ampleur au Québec (+5,4 points depuis 2010), le Baromètre ne peut assurer que les Québécois consomment moins pour des raisons personnelles ou altruistes. Il pourrait également s'agir de comportements causés par l'austérité économique. 

L'achat local, une affaire de logo?

le logo «aliments du québec».

Le Baromètre révèle aussi que l’origine des produits semble mobiliser bon nombre de consommateurs, alors que 67% privilégient l'achat de produits fabriqués localement. D’ailleurs, en épicerie, le logo Aliments du Québec aurait un fort impact sur le choix des consommateurs: 80,4% des acheteurs indiquent que ce logo influence leur choix de produits alimentaires.

Les marques responsables: Cascades reste en tête

Finalement, le Baromètre présente les cinq marques et organisations les plus responsables selon les Québécois. Cascades demeure en tête de ces deux palmarès, une position qu'elle occupe depuis 2011. Parmi les nouveaux venus cette année: le Choix du président (quatrième marque en responsabilité), Metro (deuxième), IGA (troisième) et Kraft (seconde marque et troisième organisation en responsabilité).

Pour réaliser ces palmarès, les auteurs de l’étude demandent à leurs participants de mentionner spontanément une marque et une entreprise qu’ils perçoivent comme responsables. Le Baromètre précise toutefois qu'il demeure difficile pour les participants de le faire: moins d'une personne sur quatre y parvient, selon l'étude. Ainsi, l'OCR se questionne quant à savoir si les marques parviennent réellement à atteindre les consommateurs dans leur positionnement responsable, ou encore celui de leurs produits.

63,9% des Québécois se disent «très confus» face aux allégations environnementales des produits verts.

À ce sujet, le Baromètre révèle que 63,9% des Québécois se disent «très confus» face aux allégations environnementales des produits verts, et que 31,7% se montrent «très sceptiques» envers les produits verts, notamment quant à leurs allégations environnementales.

L’étude complète peut être consultée sur le site web de l'OCR.

comments powered by Disqus