La référence des professionnels
des communications et du design

5 tendances technologiques à surveiller

Cette semaine, Google et Facebook s'attaquent aux fausses nouvelles, Twitter lance son propre code QR, Tinder propose 37 options de genres à ses utilisateurs, Google Earth passe à la réalité virtuelle, et une nouvelle boîte de réception qui réunit les messages reçus sur Facebook, Messenger et Instagram.

* Google et Facebook coupent l’accès à leurs plateformes publicitaires aux sites de fausses nouvelles.

Ciblés par les critiques depuis l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, les deux géants du web ont annoncé des mesures pour freiner la prolifération des faux sites d'information. Ainsi, ni AdSense (Google) ni Audience Network (Facebook), les plateformes publicitaires des deux géants, ne pourront être utilisées par les sites de fausses nouvelles.

Dans un entretien accordé au réseau BBC, Sundar Pichai, président-directeur général de Google, a admis que les fausses nouvelles ont influencé le vote de certains électeurs américains. Il ajoute qu'il s'agit d'un apprentissage pour Google et que l'entreprise s'engage à «vraiment travailler pour régler ce problème».

L'initiative a été prise au bond par Facebook, qui a indiqué, dans un entretien au quotidien Wall Street Journal, que le réseau social n'intègre pas de publicités dans des applications ou des sites dont le contenu est illégal, trompeur ou mensonger, et que «nous [Facebook] avons mis à jour notre politique pour clairement exprimer que cela concerne aussi les fausses nouvelles».

* Facebook lance une fonctionnalité qui permet aux marques de répondre plus rapidement aux messages et aux commentaires sur ses trois plateformes, à savoir Facebook, Messenger et Instagram.

Cette nouvelle boîte de réception sera intégrée aux options «Gestionnaire de Pages» de Facebook. Elle proposera quatre onglets: un premier pour les commentaires sur Instagram, un deuxième pour les commentaires de la page Facebook, un autre pour les messages privés sur Messenger et un dernier qui permet de visualiser toutes les interactions sur un seul flux.

Pour l'instant, seules quelques marques invitées peuvent profiter de cette fonctionnalité, mais Facebook laisse entendre qu'elle sera accessible à tous ses utilisateurs dans les prochaines semaines.

* Tinder dévoile une mise à jour qui permet à ses utilisateurs de choisir le genre qui leur convient.

Dans un billet de blogue, Tinder explique que désormais, «peu importe la manière dont vous vous identifiez, vous pouvez exprimer votre vrai visage sur Tinder». Lancée au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni, la mise à jour propose de nouvelles options de genres.

Ainsi, alors que seulement deux options étaient suggérées («Homme» et «Femme»), l'application offre maintenant une liste de 37 suggestions de genres, parmi lesquels Trans, Trans Man, Trans Woman ou encore Trans Gender.

Selon le magazine Time, cette mise à jour a été réalisée en collaboration avec Glaad, une association américaine luttant contre la discrimination à l'encontre des LGBTQ.

* Après Instagram, un autre grand joueur s'inspire ouvertement de Snapchat: Twitter.

Ainsi, le réseau social à l'oiseau bleu permet désormais à ses utilisateurs de partager leur profil à l'aide d'un code QR. L'annonce de cette nouveauté a été effectuée par Brittany Forks, designer de Twitter, à l'aide d'un... tweet, évidemment. Elle y précise que les codes QR de Twitter fonctionnent exactement comme ceux de Snapchat. 

Pour retrouver son propre code QR, il suffit d'accéder au menu en haut à droite de l'écran lorsque Twitter est utilisé sur un appareil mobile. Il est aussi possible de numériser un code QR par cette approche, afin de suivre facilement l'utilisateur associé à ce code.

* Google Earth passe à la réalité virtuelle.

Pour souligner les 10 ans de Google Earth, le géant californien souhaitait offrir une nouvelle façon «d'aider le monde à voir le monde». Dans un billet de blogue, Google a donc annoncé le lancement de Google Earth VR, une application qui permet de «voler au-dessus d'une ville, de se tenir debout sur le sommet d'une montagne et même de plonger tête première dans l'espace».

Google Earth VR n’est accessible que sur Steam pour l'instant, en plus d'être réservée à une utilisation avec le casque de réalité virtuelle HTC Vive. Toutefois, Google indique qu’Earth VR sera plus tard offerte sur d’autres plateformes, dont probablement Daydream, son nouveau casque de réalité virtuelle annoncé le mois dernier.

 

comments powered by Disqus