La référence des professionnels
des communications et du design

Commerce électronique: à quoi s'attendre pour 2017?

Absolunet, agence spécialisée en solutions web, dévoile les 10 tendances numériques qui, selon elle, auront le plus d’impact pour l’industrie du commerce du détail en 2017. Au programme: intelligence artificielle, analyse prédictive et désintermédiation. 
 

1. La fin du vendredi noir et du cyber lundi 

Le vendredi noir et le cyber lundi, où les consommateurs se battent pour les promotions, seront remplacées par une saison entière, le «cyber novembre». Cela vient du fait que de plus en plus d'argent est dépensé en novembre par les consommateurs, qui étalent leurs achats sur une plus longue période. Par exemple 40% des consommateurs canadiens commencent leur magasinage des Fêtes avant l’Halloween, selon Google. 

Absolunet estime donc que les commerçants auront de plus en plus intérêt à étaler leurs promotions sur un mois complet, en corrigeant le tir à mesure au lieu de tout miser sur une seule fin de semaine. 

Le magasinage en ligne et en boutique s'adaptera en temps réel au contexte de chacun.

2. Personnalisation en temps réel

Selon Absolunet, 2017 verra la montée d’une expérience de magasinage numérique unique pour chaque consommateur. C'est-à-dire que le magasinage en ligne et en boutique s'adaptera en temps réel aux comportements et au contexte de chacun: recommandations et produits complémentaires choisis selon ses préférences, sa localisation, les tendances du marché, son groupe démographique, ses achats antérieurs, ses interactions avec la marque, etc. Le tout devrait s'effectuer de manière automatisée. Et chaque visite sera différente, car elle sera adaptée à l'interaction précédente.

3. Le «Data-as-a-Service» arrive dans le commerce électronique

92% des internautes consultent couramment les évaluations de produits et les commentaires d’autres consommateurs, explique Absolunet. Mais l’enrichissement des données de chaque produit sur un site s'avère une tâche difficile pour la plupart des commerçants.

92% des internautes consultent les évaluations de produits d’autres clients.

Toutefois, 2017 devrait faciliter cette tâche et voir l’adoption par de nombreux détaillants d’agrégateurs de données qui cumulent des données sur des millions de produits: images, descriptions, comparaisons de prix, attributs, codes CUP, évaluations et commentaires. 

4. Arrivée de l'intelligence artificielle

En 2017, de nombreux consommateurs auront leur premier échange avec un robot conversationnel. Ces agents de clavardage entièrement automatisés répondent aux questions des internautes. Ils ont la capacité de multiplier les plateformes sur lesquelles une marque interagit en proposant une navigation accompagnée et interactive n'importe quand.

5. Bye bye porte-monnaie

Selon Absolunet, c'est le début de la fin du porte-monnaie et de l'argent comptant. Cela est possible par la multiplication des moyens de paiement: téléphones mobiles, montres intelligentes et autres appareils connectés. 

les générations Y et Z sont friandes d’interactions instantanées et d’expériences uniques.

6. Snapchat-isation de l'expérience de magasinage

Les consommateurs des générations Y et Z sont friands d’interactions instantanées et d’expériences uniques réalisable grâce aux technologies. Pour les satisfaire, les commerçants pourront maintenant compter sur des capteurs – appareils fixes qui détectent les appareils et articles à proximité – afin de créer des expériences instantanées où le contenu ou l'expérience ne seront accessibles que pour les personnes présentes. 

7. L'analyse prédictive 

En exploitant les données recueillies grâce aux interactions et aux profils de clients, le marchand utilise l’analyse prédictive pour mieux comprendre les habitudes d’achat du consommateur. Il pourrait ainsi connaître ses préférences et même ses prochains achats en se fiant au comportement d’autres consommateurs au profil similaire.

8. Überisation de la livraison

Selon Absolunet, le modèle des magasins à grande surface perd du terrain, alors que le commerce électronique continue d’en gagner, ce qui apporte simultanément le défi et les possibilités que présentent la logistique et la livraison. En 2017, on prévoit donc que les boutiques seront exploitées dans des espaces plus restreints qui serviront de salles d'exposition, d'essayage ou de point de livraison. Quant aux consommateurs, ils pourront recevoir leur livraison le jour même de la commande, à la maison, au bureau ou dans un point de chute près de l’endroit de leur choix.

9. Le commerce unifié

Le commerce unifié, c'est la fusion du commerce et du Commerce électronique, ou l’évolution logique qui rend possible la stratégie omnicanal à une infrastructure centralisée.

Le commerce unifié, c'est la fusion du commerce et du Commerce électronique.

Selon Absolunet, cela répond aux attentes du consommateur, qui souhaite chercher, interagir, acheter, ramasser et y retourner où et quand il le veut. Les commerçants doivent lui permettre d'effectuer ses achats d’une manière adaptée à son rythme et à son style de vie, pas le contraire.

10. Désintermédiation 

Les milléniaux veulent interagir directement avec les marques. Ces marques et fabricants mettront donc les bouchées doubles en 2017 afin d'accaparer la transaction avec l’utilisateur final, au détriment de leurs canaux de distribution traditionnels, les distributeurs et les commerçants.

Pour voir le rapport complet d'Absolunet, cliquez ici

* Photo: Willian Iven

comments powered by Disqus