La référence des professionnels
des communications et du design

Facebook restreint son ciblage ethnique

Facebook ne permettra plus aux annonceurs américains d'exclure des utilisateurs selon leur origine ethnique pour les publicités relatives à l'immobilier, à l'emploi et au crédit. 

Facebook permettait aux annonceurs de cibler ses utilisateurs selon leur «affinité ethnique». Six catégories de personnes y sont représentées: les Afro-américains, les Américains d'origine asiatique et quatre types de groupes hispaniques selon la ou les langues parlées. Les annonceurs peuvent inclure spécifiquement un ou plusieurs de ces groupes ou les exclure de leur ciblage. 

Les inquiétudes des Américains envers cette pratique sont apparues le 28 octobre. Le média ProPublica a alors publié un article où il expliquait comment il avait réussi à acheter une publicité ciblant les utilisateurs Facebook à la recherche d'une maison en excluant ceux ayant une affinité avec les internautes afro-américains, asio-américains ou hispaniques. 

propublica a documenté l'achat de sa publicité ciblée sur facebook excluant certains groupes ethniques. 

Des utilisateurs du réseau social ont par la suite intenté une action en justice contre Facebook. Ils y statuent que cette option est discriminatoire et viole leurs droits protégés par la Loi sur les droits civils de 1964 et la Loi sur le logement équitable de 1968. 

En réponse à ces inquiétudes, Erin Egan, vice-présidente des politiques publiques de Facebook aux États-Unis, a accordé une entrevue au quotidien USA Today. Elle y explique que le réseau ne permettra plus aux annonceurs d'exclure des groupes ethniques pour les publicités relatives à l'immobilier, à l'emploi et au crédit. Il produira des outils pour détecter l'utilisation de ce type de marketing, puis mettra ses politiques publicitaires à jour afin que les annonceurs acceptent de ne pas faire de discrimination.

Il ne s'agit donc pas d'un recul complet de Facebook, mais d'un accès plus restreint aux outils de ciblage.

comments powered by Disqus