La référence des professionnels
des communications et du design

5 tendances à surveiller sur les réseaux sociaux

Snap lance sa plateforme publicitaire API, et Facebook dévoile Messenger Lite, la fonctionnalité «Conversations secrètes», la plateforme de vente Marketplace, ainsi qu'un aperçu de ce qu'elle prépare en matière de réalité virtuelle.

* La plateforme API («application programming interface») de Snap, lancée en juin, est maintenant ouverte à tous. Encore dans sa version «bêta», elle permet d'acheter de l'espace publicitaire et de suivre les résultats de sa campagne au fil du temps. En plus d'outils d'analyse et de visualisation de données, API promet aux annonceurs des solutions publicitaires ciblées.

Des marques comme McDonald's, Unilever, Nissan et Gatorade ont déjà acheté de l'espace publicitaire sur cette plateforme. En l'ouvrant à tous, Snap espère maintenant voir un flot plus important de publicités dans son application Snapchat. Tous les détails dans AdAge.

* Facebook dévoile Marketplace, une plateforme pour acheter et vendre des produits sur le réseau social. Elle permet aux utilisateurs de trouver des objets en vente près de chez eux, comme sur les sites web de vente entre particuliers. Pour y vendre un produit, il suffit de photographier l’objet à vendre, d'indiquer un nom, une description et un prix, de confirmer la localisation et de sélectionner la catégorie correspondante.

Pour l’instant, Facebook Marketplace est lancé dans quatre pays: États-Unis, Angleterre, Australie et Nouvelle-Zélande, et seulement sur appareils mobiles. Facebook indique toutefois qu'une version «desktop» de Marketplace serait bientôt dévoilée.

Facebook Marketplace pourrait toutefois affecter le commerce de détail. Selon Léopold Turgeon, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail, les grands du numérique sont des concurrents féroces, et il est difficile de déterminer la mesure de leur contribution à l'économie locale. «Au Québec, des joueurs importants travaillent à des initiatives semblables à Marketplace, mais conçues chez nous. Est-ce que Facebook pourra aider nos détaillants d'ici? Je le souhaite, mais je souhaite davantage voir nos commerçants aller de l'avant avec des solutions canadiennes et québécoises.»

* Facebook a aussi lancé une nouvelle application Android: Messenger Lite, une version moins lourde que son Messenger traditionnel et conçue pour les pays où la connectivité est parfois limitée.

Messenger Lite promet d'occuper seulement 10 Mo d'espace sur un téléphone intelligent et de consommer moins de données. Ses utilisateurs pourront envoyer des messages, des photos, des liens et des «stickers», mais ne pourront rien télécharger.

Pour le moment, Messenger Lite est offerte en Tunisie, au Kenya, au Venezuela, au Sri Lanka et en Malaisie. Facebook indique que d'autres pays s'ajouteront prochainement à cette liste.

* Du côté de Messenger, la plus récente mise à jour de l'application comprend la fonctionnalité «Conversations secrètes».

Celle-ci permet d’envoyer et de recevoir des messages cryptés, pouvant même être éphémères au besoin. Pour l'utiliser, il suffit de choisir l’option «Secret», affichée dans le coin supérieur droit lors de la rédaction d’un nouveau message. S'ils le désirent, les utilisateurs peuvent ensuite déterminer la durée du message, qui varie de cinq secondes à 24 heures. Seules les personnes avec la plus récente version de Messenger pourront participer à une conversation secrète.

* Finalement, Mark Zuckerberg a présenté, lors de la rencontre Oculus developer conference, les plans de Facebook en matière de réalité virtuelle.

L'entreprise, qui possède les casques de réalité virtuelle Oculus Rift, a présenté «l'univers virtuel social» auquel elle travaille actuellement. Grosso modo, Facebook espère faire de la réalité virtuelle un moyen de prolonger l'expérience sociale du site.

Et parce qu'une image vaut mille mots, voici Mark Zuckerberg plongé dans l'avenir qu'il nous réserve, dans une vidéo tirée de sa page personnelle

 

comments powered by Disqus