La référence des professionnels
des communications et du design

Locker Room: la «télé-réalité électorale» de Donald Trump

Le photographe Jean Malek et le studio Pilaar dévoilent Locker Room, une nouvelle série de photos qui jette un regard loufoque sur la campagne présidentielle de Donald Trump et qui se fait remarquer au pays de l'Oncle Sam.

«Chaque campagne électorale est marquée par quelque chose, comme l'optimisme d'Obama en 2008, explique Jean Malek. Mais cette année se démarque par son côté désolant, qui se manifeste fréquemment dans les propos de Donald Trump. J'ai donc voulu en rire...»

Jean Malek vit depuis peu en alternance entre Montréal et New York, où il souhaite développer de nouvelles activités. Se décrivant en «mode création de projets personnels» depuis son arrivée aux États-Unis, il explique avoir eu l’envie de faire du développement d’idées dans l'optique de faire mousser sa présence dans la Grosse Pomme.

Ainsi, le concept derrière cette nouvelle série de photos est né: celui de représenter, à l'aide d'images fortes et loufoques, «comment je vois et imagine la campagne présidentielle de cette année». Un appel à Pilaar et un trajet vers Montréal plus tard, une équipe était en place pour mettre les idées en images.

L'impression d'une télé-réalité
Plus qu'une volonté de démontrer son savoir-faire, Jean Malek précise que l’objectif de Locker Room est de marquer le moment. «Je pense que dans 10 ans, quand on va revoir les photos de cette série, l'on va savoir immédiatement à quoi elles font référence.»

Ces références, ce sont les moments forts (mais pas nécessairement glorieux) de la campagne de Donald Trump. Parmi eux: la saga avec Alicia Machado, traitée de «Miss Housekeeping» par le candidat républicain ou sa promesse de faire emprisonner Hillary Clinton à la suite du scandale de ses courriels.

D'ailleurs, il semblerait bien que ces points forts résonnent auprès de bon nombre d'Américains, puisque la série Locker Room avait déjà été reprise intégralement par les journaux Huffington Post et Daily Mail au lendemain de son dévoilement. Selon le photographe, ces photos pourraient même contribuer au souvenir collectif qu'on gardera de la campagne du «Donald», qu'il soit élu ou non le 8 novembre.

«Avec tout ce qui est arrivé dans la campagne électorale ces dernières semaines, et avec la grande médiatisation des propos parfois déplacés de Donald Trump, la campagne donne l’impression d’être une télé-réalité, d’être un moment assez mémorable pour qu’on s’en souvienne longtemps.»

comments powered by Disqus