La référence des professionnels
des communications et du design

L'industrie méconnue du costume d'Halloween

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, vice-président, stratégie, de Havas Canada, discutent de l'industrie de l'Halloween.

À l'aube de la fin de semaine de l'Halloween, les Bêtes de pub posent un regard sur l'industrie méconnue, mais grandissante, du costume.

stéphane Mailhiot

havas canada

D'entrée de jeu, Stéphane Mailhiot indique que l'Halloween représente une industrie de 8,5 milliards$ aux États-Unis, ajoutant que les familles américaines dépensent aujourd'hui deux fois plus en bonbons, décorations et costumes qu'il y a 10 ans. Il précise que l'Halloween est devenue la deuxième fête commerciale en importance aux États-Unis.

L'entreprise Rubie's, qui se spécialise dans la vente de costumes, en est bien consciente. En effet, elle occupe plus de 50% du marché du costume aux États-Unis, et pour une raison bien précise: les droits qu'elle possède sur les costumes de personnages populaires.

Stéphane Mailhiot explique que l'industrie du costume fonctionne par licences, ce qui en fait une industrie somme toute assez proche de celle des produits dérivés. Selon lui, Rubie's possède les droits de Barbie, Star Wars, Marvel et autres héros classiques des enfants. 8% de la facture est versé aux propriétaires des licences de personnages sur la vente de chaque costume. Une situation qui explique le prix plus élevé pour un costume de personnage authentique par rapport à celui d'un personnage plus générique, comme un simple pirate.

arnaud granata

infopresse

Stéphane Mailhiot et Arnaud Granata continuent leur segment en présentant la «science» du costume, expliquant que les modes et tendances sont scrutées à la loupe par Rubie's pour offrir aux consommateurs des costume des personnages les plus populaires de l'année. Ils enchaînent en présentant l'existence de plusieurs aspects qui entrent en ligne dans la catégorisation des costumes d'Halloween, toujours dans l'optique de diminuer les coûts et d'augmenter les profits.

En somme, une discussion sur l'Halloween aussi éclairante que la chandelle d'une «jack-o'-lantern».

Aussi au programme cette semaine: discussion sur la responsabilité sociale de Facebook, une campagne qui incite à sortir dehors plutôt que de magasiner lors du «Black Friday» et regard sur un partenariat entre l'Unicef et H&M.

Retrouvez l'intégralité de la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

*En couverture, des décorations d'Halloween. Photo: Emiliano Granado, pour Bloomberg Businessweek.

comments powered by Disqus