La référence des professionnels
des communications et du design

73% des parents canadiens souhaitent économiser davantage

Un récent rapport de Mintel souligne les inquiétudes et les priorités des parents canadiens pour aider les marques à mieux les comprendre. 

Objectifs financiers

La principale priorité des parents canadiens pour les cinq prochaines années est l'économie d'argent. Selon Mintel, les parents de tous les âges sont confrontés à des conditions économiques difficiles, dont l'augmentation du coût du panier d'épicerie.

Selon Mintel, les institutions financières devraient voir cet objectif comme une occasion. Elles pourraient y trouver une façon de connecter avec les parents en leur offrant des moyens d'économiser ou de planifier leur budget. 

68% des mères s'estiment responsables de la majorité des tâches

Les tâches ménagères

Pour les familles nucléaires, les perceptions du partage des tâches ménagères ne semblent pas les mêmes chez les femmes que chez les hommes. Ainsi, 68% des mères s'estiment responsables de la majorité des tâches, alors que 27% considèrent les partager également avec leur partenaire. Seulement 4% des mères pensent que le père s'occupe de la majorité des tâches. De l'autre côté, 26% des pères estiment être responsables de la plupart des tâches, 40% jugent que le partage est égalitaire et 30% considèrent que leur conjointe s'occupe de la majorité des tâches. 

Selon Mintel, le défi pour les marques est le suivant: si les mères et les pères n'ont pas la même perception de la séparation des tâches ménagères du foyer, les annonceurs doivent traiter ces perceptions comme des réalités, et ne pas sous-estimer l'apport de chaque partenaire. 

Trouver l'équilibre

Les chiffres révélés par Mintel démontrent que les parents canadiens souhaitent un plus grand équilibre entre le travail, la famille et la prise de soin de soi-même. En effet, 55% estiment que les responsabilités en tant que parent et(ou) le travail ne leur laissent pas assez de temps pour s'occuper de leurs propres besoins. C'est le cas surtout chez les parents d'enfants de cinq ans et moins. Également, 60% des parents voudraient passer plus de temps en famille et 40% aimeraient plus de temps pour voir leurs amis. 

60% des parents voudraient passer plus de temps en famille. 

Selon Mintel, les marques qui souhaitent s'adresser aux parents doivent porter attention à ne pas participer au sentiment de culpabilité qui accompagne souvent les jeunes parents. Elles doivent plutôt reconnaître qu'il est difficile de trouver un équilibre, puis leur offrir un soulagement moral.

Influence des enfants

68% des parents estiment que leurs enfants de 12 ans et plus influencent les vacances en famille.

Enfin, Mintel souligne qu'il ne faut pas sous-estimer l'importance de l'opinion des enfants dans les décisions relatives aux activités en famille. 

  • Vacances: 48% des parents canadiens estiment que les enfants de cinq ans et moins influencent les vacances en famille. Ce pourcentage augmente à 61% pour les 6-11 ans et à 68% pour les 12 ans et plus. 
  • Repas au restaurant: 60% des parents canadiens pensent que leurs enfants de 5 ans et moins influencent les restaurants qu'ils côtoient. Ce pourcentage passe à 77% pour les 6-11 ans et à 76% pour les 12 ans et plus. 
  • La télévision: 68% des parents canadiens considèrent que leurs enfants de 5 ans et moins influencent le contenu que la famille consomme à la télévision. Ce pourcentage est de 83% en ce qui a trait aux enfants de 6-11 ans et de 86% pour les enfants de 12 ans et plus. 
comments powered by Disqus