La référence des professionnels
des communications et du design

Frames: encadrer la nature

Le festival de musique électronique hollandais Draaimolen a mandaté le studio montréalais Iregular pour la conception de la scénographie de la scène principale, un projet baptisé Frames.

Organisé à Tilburg, aux Pays-Bas, le festival Draaimolen a la particularité d'être non seulement extérieur, mais bordé par une forêt. Plus qu'un simple contact avec la nature, cette spécificité représentait un défi selon Daniel Iregui, fondateur d'Iregular.

«On a reçu le mandat de concevoir une scénographie massive et intégrant la nature environnante, explique Daniel Iregui. Nous avons donc opté pour une scénographie faite de plusieurs couches de lumières dirigées au-devant et au-dessus de la forêt, située juste derrière la scène. Ainsi, la scénographie prend en compte la nature, mais l'intègre aussi dans l'exécution.»

les cadres suspendus sur la scène principale du festival draaimolen.

photo: Daniel Iregui

Concrètement, Daniel Iregui explique que le studio a suspendu sept cadres sur la scène, pour ensuite faire de la projection numérique sur eux. En plus d'accueillir les différents visuels préparés pour le festival, ces cadres permettaient de voir la forêt à travers eux. Résultat: la nature devenait un élément à part entière du décor et de la texture des projections.

«Je crois que nous avons réussi à concevoir quelque chose de minimaliste, avec une esthétique très épurée. Les cadres et la forêt jouaient très bien l'un avec l'autre, et ça nous a permis de mettre en œuvre notre idée d'une scénographie en couches, où l'arrière-scène contribue à l'expérience du spectacle qui se passe devant», conclut Daniel Iregui.

Conception et design: Daniel Iregui
Design: Esther Bouquet
Recherche: Audrey Lamoureux
Visuels: Cinemata, Iregular
Production: Draaimolen
Musique: Efdemin