La référence des professionnels
des communications et du design

Commerce de détail: l'importance de repenser son espace

Qu'y a-t-il après le commerce électronique? Les problématiques de la logistique et du service à la clientèle. C'est du moins ce qu'a avancé Jacques Nantel, professeur émérite de HEC Montréal, lors d'une conférence dans le cadre de l'événement Ecommerce Québec, organisé par le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD).

Tous les détaillants, qu'ils aient pris le virage ou non, connaissent l'importance du commerce électronique pour la croissance de leur entreprise. Quels autres aspects peuvent être améliorés pour s'assurer d'une meilleure efficacité et d'un potentiel de croissance?

Ajout des technologies en magasin
Prenant l'exemple des magasins Hointer, qui offrent une expérience en magasin simple et efficace en raison de l'automatisation de la gestion des stocks et du service rendu, Jacques Nantel explique que l'intégration des technologies dans l'expérience en magasin peut permettre d'accroître l'efficacité (en limitant le matériel sur le plancher, le personnel nécessaire, etc.) tout en offrant une expérience bonifiée au consommateur. Il faut surtout cibler «certaines variables sur lesquelles il est possible de faire un compromis» et ne garder que les services essentiels qui assureront une expérience optimale.

Centralisation des stocks
Grande nouveauté: le nombre de pieds carrés dévolus au commerce de détail décline au pays (d'après des chiffres antérieurs à la fermeture de Target, Jacob et autres). Mais cette diminution n'est pas synonyme de décroissance, seulement d'une volonté des détaillants de centraliser leurs stocks et d'équilibrer plus adéquatement ce qui est offert en magasin et en ligne. En parallèle, de plus en plus de commerces en ligne, comme Amazon ou, plus localement, BonLook, sortent du web pour ouvrir de très petites boutiques afin de proposer une expérience physique, très bien ficelée avec l'offre web. Ainsi, les consommateurs, en quête d'efficacité, aiment pouvoir savoir d'un coup d'œil ce qui les intéresse, accéder à des suggestions et à du service personnalisé. Ces éléments peuvent être améliorés en magasin tout en réduisant leur superficie et en optimisant les produits offerts pour ne garder que l'essentiel.

Diminution des coûts de stocks
«Les endroits où l'on mettait beaucoup d’argent dans le passé peuvent devenir des sources d’économie, croit Jacques Nantel. Celui où l'on perd ou gagne de l'argent, c'est là.» Les modèles de gestion des stocks sont désormais nombreux. Amazon seulement offre à la fois ses produits, un marketplace sur lequel des tierces parties viennent annoncer leurs produits et l'Amazon fulfillment, qui propose de gérer les stocks, la vente et la comptabilité d'une entreprise moyennant une commission. Il importe dès lors de sélectionner le meilleur modèle pour son entreprise et de choisir un investissement judicieux des pieds carrés utilisés.

Jacques Nantel conclut: «L’être ne finira pas ses jours devant un écran. Il y a un plaisir à tirer de l'acte de magasiner et c'est là que se trouvent des occasions pour les magasins.»

comments powered by Disqus