La référence des professionnels
des communications et du design

CES 2016: que surveiller

Le salon Consumer Electronic Show (CES) a officiellement été lancé ce mercredi à Las Vegas. Afin de mieux comprendre l'engouement pour ce rassemblement et les aspects sur lesquels porter son attention, Infopresse s'entretient avec deux membres de l'équipe TP1.

alexandre cayla

L’événement, qui devrait réunir quelque 170 000 amateurs de technologies et d’inventions, est prisé par de nombreux experts intéressés aux possibilités marketing et inventions qui y seront présentés.

Alexandre Cayla, stratège de TP1, fait remarquer que «ce qui est particulier au CES, c'est qu’il s’agit d’un événement centré autour de gadgets et autres produits technologiques. Toutefois, ce qui rend ces objets particulièrement intéressants, ce sont les logiciels et les systèmes d’exploitation qui les sous-tendent. Les produits annoncés constituent en quelque sorte la matérialisation de ces avancées virtuelles.»

«il s’agit d’un événement centré autour de gadgets et autres produits technologiques. Toutefois, ce qui rend ces objets particulièrement intéressants, ce sont les logiciels et les systèmes d’exploitation qui les sous-tendent.»

Fait intéressant, les produits dévoilés au CES concernent pratiquement tous les aspects de la vie quotidienne: articles de la vie courante (télévision intelligente, caméras 4K, etc.), vêtements (les chaussures intelligentes de Zhor-Tech, par exemple), voitures (une entreprise chinoise du nom de Faraday Future pourrait devenir la concurrente de Tesla), réalité virtuelle (Oculus Rift a lancé la très attendue prévente de son casque de réalité virtuelle) et, évidemment, robots et autres intelligences artificielles.

stéphanie a-lebon

Interrogée sur les tendances à surveiller, l'équipe de TP1 a indiqué qu'il faut ouvrir l'oeil pour ces catégories: 
·  L’ascension des véhicules récréatifs électroniques (hoverboards, planche à roulettes électrique, scooter)
·  L’explosion du nombre et de la diversité des appareils servant aux maisons intelligentes
·  La mutation des appareils intelligents portatifs, par exemple leur intégration aux vêtements
·  La croissance et la popularisation des appareils de réalité virtuelle
·  Les automobiles autonomes et la démocratisation des voitures électriques. 

«L'enjeu important est de régler la question de la sécurité des données, qui représente un frein considérable pour les consommateurs.»

Mais alors que l'internet des choses semble sur toutes les lèvres, est-ce bel et bien une réalité qui pourrait se démocratiser dans les prochains mois ou n'est-ce encore qu'une projection? Selon Alexandre Cayla et Stéphanie A-Lebon, conseillère de TP1, en constatant que plusieurs innovations récentes occupent aujourd’hui une place importante et vont jusqu’à modifier les habitudes de leurs consommateurs (comme Fitbit ou Nike+), il pourrait en être de même des nouvelles technologies d'objets connectés.

Car, après tout, la raison première de l’innovation est d’aider l’individu à répondre plus facilement à ses besoins. «Bien sûr, nous n’avons pas tous le même rythme d’adoption des technologies. Certains précommandent un produit avant sa mise en marché, d’autres prennent des années avant de remplacer leur ancien appareil. L'enjeu important est de régler la question de la sécurité des données, qui représente un frein considérable pour les consommateurs. Une étude de 2014 sur les objets connectés a démontré que 52% des produits du genre sur le marché ne fournissent pas de politique de confidentialité des données collectées.»​

---
Le Consumer Electronic Show 2016 se déroule jusqu'au 9 janvier à Las Vegas. L'événement peut être suivi sur Twitter à l'aide du mot-clic #CES2016

comments powered by Disqus