La référence des professionnels
des communications et du design

Sexisme en publicité: une agence s'en prend aux clichés

Une vidéo réunissant et dénonçant les clichés de la femme-objet dans la publicité circule depuis quelques semaines sur internet. Badger & Winters, une agence new-yorkaise, est à l’origine de cette initiative.

Le projet est né des résultats de recherche des mots-clés «Objectification of women» sur Google, où plusieurs publicités sexistes ressortaient.

Un montage vidéo de ces messages pour de grandes marques comme Tom Ford, Balmain, American Apparel et Burger King, qui prônent l’image de la femme-objet de façon pour le moins explicite, a ensuite été créée. Additionnés, ces clichés se retrouvent ainsi dans la vidéo et dénoncés par des slogans provocateurs tels que: «I love giving blow jobs to sandwiches», «I love sacrificing my dignity for a drink». Le document se termine avec un message s’adressant clairement aux hommes: «Je suis ta mère, ta fille, ta sœur, ta collègue, ta supérieure… Ne me parle pas comme ça.»

En joignant la conversation #WomenNotObjects, engagée sur les réseaux sociaux en novembre dernier, l’agence Badger & Winters donne de la notoriété à cette cause, en plus de s’engager à cesser de promouvoir l’image de la femme-objet dans ses communications, invitant ses confrères du monde de la publicité à agir ainsi.

Interviewée récemment dans le quotidien Wall Street Journal, la cofondatrice et directrice de création de l’agence, Madonna Badger, a dit souhaiter s’engager personnellement et pour son agence dans cette cause, regrettant d’avoir elle-même stimulé l’image de la femme-objet, notamment avec la célèbre publicité de Calvin Klein, dévoilant la mannequin Kate Moss seins nus.

Depuis sa mise en ligne, le 11 janvier dernier, la vidéo a été visionnée plus de 100 000 fois et a suscité l’attention sur les médias sociaux. UN Women, division de l’Organisation des nations unies, consacrée à l’égalité des sexes, l'a également retweeté.

comments powered by Disqus