La référence des professionnels
des communications et du design

Ody Giroux: laisser place au silence

La présidente de Carat Montréal raconte le parcours qui l'a menée vers la méditation, discipline qu'elle met en pratique tant dans sa vie personnelle que professionnelle. 

Ses débuts en communications
«J’ai commencé ma carrière à 23 ans et j’ai travaillé au service des médias de trois agences de publicité avant de m’établir pour les 20 prochaines années chez Carat, rappelle Ody Giroux. J’ai toujours eu un intérêt profond à comprendre les comportements humains. Je ne suis donc pas étonnée que ma passion m’ait transportée dans une agence média où les intérêts, les passions et les réactions des consommateurs sont au cœur de nos stratégies.» 

«Développer des idées créatives commence par la compréhension des besoins.»

La méditation
Dans le cadre de la conférence NEXT, Ody Giroux traitera de méditation, qu'elle met en pratique dans sa vie professionnelle et personnelle. Plus qu'un loisir, cette discipline est devenue une deuxième carrière. En entreprise, cela lui permet d'être davantage à l'écoute et de mieux comprendre les besoins de son équipe et de ses clients. 

«Ma première vraie séance de méditation consciente s’est déroulée lorsque j’ai pris plus de responsabilités chez Carat en 2009 et que j’avais des ados à la maison. Ce concours de circonstances m’a permis de me recentrer et même, l’année suivante, de relever le défi de courir mon premier demi-marathon, de réinventer Carat et, tout récemment, de créer Les Spirituelles.

«Le silence permet l’écoute et la créativité. Ça ne signifie pas ne jamais parler, on a tous une histoire et elle est unique.»

«Très jeune, je méditais inconsciemment. Je passais beaucoup de temps à contempler la mer derrière chez moi ou la rivière chez mes grands-parents. J’ai toujours été très à l’écoute, ça me permet de comprendre comment les gens perçoivent les choses, idem pour mes clients. À écouter, l'on crée une connexion. Ça me fascine. Tout le monde sait que je n’accepte pas qu’on coupe la parole à quelqu’un qui s’exprime – j’ai d’ailleurs un faible pour les introvertis. Pour moi, ils ont un niveau d’écoute beaucoup plus élevé que la majorité des gens. Le silence permet l’écoute et la créativité. Ça ne signifie pas ne jamais parler, on a tous une histoire et elle est unique.»

«me recentrer m’a permis de relever le défi de courir mon premier demi-marathon, de réinventer Carat.»

Ses inspirations
«Deux auteurs me permettent d’approfondir mes connaissances sur le silence. Le premier est Thich Nhat Hanh, un leader spirituel que les médias appellent Le Père de la Pleine Conscience. Dans la dernière décennie, il a ouvert des maisons de retraite partout, dont en Californie, à New York, au Vietnam, à Paris, à Hong Kong et en Allemagne. Elles rassemblent les gens d'affaires, les professionnels de la santé et même les politiciens.»

«L’auteur Jon Kabat-Zinn est aussi à découvrir. Il a fondé et dirige la Clinique de réduction de stress et le Centre pour la pleine conscience en médecine à l’Université du Massachusetts. Il a collaboré au livre Connectez-vous avec vous-même de Chade-Meng Tan, ingénieur de Google, publié l’automne dernier. On y explique la Culture Google, celle de promouvoir l’innovation, partant du principe qu’un bon employé est bien dans sa peau et que plusieurs exercices simples adaptés à notre rythme de vie, comme la méditation Pleine Conscience, ont fait connaître de grands succès au géant du web!»

Ody Giroux recommande également deux ouvrages: The art of power, un bestseller du New York Times, et Silence, the power of quiet in a world full of noise 

Ody Giroux fait partie des conférenciers de NEXT, une conférence à mi-chemin entre les arts et les affaires qui accueillera artistes et entrepreneurs à la 5e salle de la Place des arts, le 18 février prochain, en soirée.

Consultez la programmation complète de l'événement. 

comments powered by Disqus