La référence des professionnels
des communications et du design

Mirego lance Yüko, une application pour les jeunes diabétiques

Mirego lance l’application pour iPad Yüko, un jeu éducatif destiné aux enfants diabétiques.

Yüko est un jeu-questionnaire ayant pour but d’améliorer les connaissances des enfants diabétiques en abordant, de façon ludique, différents volets liés à la maladie: alimentation, saines habitudes de vie, etc. En plus d’aider les familles à passer le temps de façon plus agréable en salle d’attente, il permet aux enfants d’apprivoiser de façon moins radicale la maladie. Les parents pourront télécharger l’application gratuitement sur App Store.

«Avec Yüko, nous voulions proposer aux jeunes diabétiques une solution technologique à la fois amusante et informative, mentionne Sébastien Morin, vice-président, stratégie et expérience utilisateur, de Mirego et responsable du développement de l’application. Nous avons eu l’idée d'une application leur permettant de jouer avec leurs parents et de se divertir pendant les longues heures passées à l’hôpital tout en en apprenant davantage sur le diabète.»

Yüko a été conçu avec Mirego.org, une initiative de Mirego destinée à soutenir et à financer des projets ayant comme objectif d’améliorer la vie des gens et de bâtir un monde meilleur. Une équipe du personnel soignant du Centre mère-enfant Soleil du CHUL, formée entre autres de pédiatres, de nutritionnistes et d’infirmières, a révisé et approuvé le contenu de l’application.

Les intéressés peuvent la télécharger ici

Agence: Mirego
Développement: François Lambert, Simon Audet, Martin Bonneville, Pascal Martel, Jean-Philippe Martin
Design: Sébastien Morin, Jean-Bernard Filion, Karine Vézina, Xavier Armstrong (Familiprix)
Direction artistique: Sébastien Morin
Gestion de projet: Sébastien Morin, Jean-Philippe Couture
Contenu: Marianne Fleury, Éric Savary (Familiprix), Julie Marois (Familiprix), Charles Choquette (Familiprix) et l'équipe de professionnels du Centre mère-enfant Soleil
Assurance-qualité: Sylvain Boucher, Julie Fortier, Élisabeth Lasnier

comments powered by Disqus