La référence des professionnels
des communications et du design

Achats médias: les agences ne font pas l’unanimité

Une étude exclusive d'AdGear menée par la firme de recherche Ad hoc visant à dépeindre le marché de la publicité en ligne au pays révèle que même si l’expertise des agences médias est largement reconnue, beaucoup se disent insatisfaits.

Le rapport Digital Advertising Trends: What to expect in 2016 dévoile les impressions de décideurs du marché canadien en plus de soulever leurs opinions quant aux possibilités qui leur sont offertes.

38% de ceux ayant travaillé avec une agence média se disent insatisfaits, alors que 18% en sont satisfaits. Le taux de satisfaction moyen des gens travaillant avec une agence média a été de 6,9 sur 10. Le seuil de satisfaction établi par Ad hoc était de 7,6 sur 10.

Au nombre des avantages mentionnés du travail avec une agence média, 77% des participants ont évoqué l’expertise ajoutée des agences spécialisées et 29% ont soulevé la question de la supériorité des outils utilisés. La rentabilité (24%), l’efficacité (24%) et la simplification du processus (21%) ont aussi été citées.

De l’autre côté, une plus grande flexibilité et un meilleur contrôle constituent les aspects les plus avantageux (66%) pour ceux qui s’occupent entièrement ou partiellement des achats médias à l’interne. On a également évoqué la rentabilité (51%) et l’intérêt pour la formation et l’expertise à l’interne (20%).

Selon les réponses, une augmentation moyenne de 12% des investissements numériques devrait être constatée en 2016. Le rapport indique que ces résultats devraient soulever plusieurs questions et inciter les agences de marketing numérique à voir l’occasion qui se dessine, alors que leurs clients recherchent une valeur ajoutée.Ÿ

«L’industrie des médias numériques grandit vite, mais les marketeurs ne possèdent pas nécessairement les données nécessaires pour soutenir leurs décisions en matière de planification stratégique pour la prochaine année, juge Yves Poiré, président d'AdGear. Cette recherche offre de bonnes pistes pour guider leurs efforts ainsi que des comparatifs par rapport aux priorités énoncées par leurs pairs.»

Chose certaine, la publicité numérique occupe une part importante et grandissante des budgets publicitaires alloués. En 2015, près de 40% du budget publicitaire était attribué à la publicité en ligne selon les participants, un chiffre en hausse de 12% par rapport à l’année précédente.  

Et la programmatique?
32% croient que leur budget destiné aux achats programmatiques augmentera en 2016 (une hausse prévue de 29%) et 42% (donc +31%) pensent que leur budget de publicité mobile grossira.

Parmi les réponses évoquées pour expliquer l’avantage des achats médias programmatiques, notons l’efficacité de ciblage du bon auditoire au bon moment dans les médias pertinents (42%), l’efficacité du processus et l’expertise ajoutée (toutes deux mentionnées à 35%).

La recherche a été menée du 20 octobre au 11 décembre 2015 auprès de 74 participants détenant un rôle décisionnel dans l’octroi du budget publicitaire de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

L’étude complète peut être téléchargée ici.


 

comments powered by Disqus