La référence des professionnels
des communications et du design

Tendances 2016: les YouTubeurs sont une nouvelle mine d’or

La popularité des YouTubeurs, ces jeunes internautes qui se créent une chaîne YouTube pour y diffuser du contenu qui leur est propre, ne cesse de croître. Les internautes leur accordent leur confiance et les marques sont séduites. 

«LES CRÉATEURS YOUTUBE ONT VRAIMENT PRIS LEUR PLACE AU QUÉBEC EN 2015, ET LEUR IMPORTANCE NE FERA QUE GRANDIR EN 2016.»

Phénomène mondial
Certains YouTubeurs créent une chaîne pour y diffuser un contenu précis, comme des tutoriels de beauté, de cuisine ou de jeux vidéo. D’autres profitent de cette plateforme pour produire des capsules humoristiques et beaucoup y abordent 1001 sujets de la vie quotidienne. Les plus populaires passent du statut d’inconnus se filmant dans leur chambre à véritables célébrités, puis deviennent vite millionnaires. Pour 1000 visionnements d’une vidéo, un YouTubeur récolte 1$. Mais c’est sans compter les revenus qu’ils obtiennent en concluant des partenariats avec des marques et en déployant leur présence au sein d’autres industries, comme la télévision ou la musique.

En octobre 2015, Forbes a publié une liste des YouTubeurs les plus riches. En tête se trouve un Suédois de 26 ans, Felix Kjellberg, ou PewDiePie, son identifiant YouTube. Avec plus de 40 000 000 d’abonnés à sa chaîne, il a récolté 12 millions$ l’année passée. Sur cette liste, on trouve aussi des humoristes, des musiciens et des professionnels autoproclamés qui présentent des tutoriels de beauté ou de cuisine. Notons la présence d’une Canadienne, Lilly Singh, à la fois humoriste et chanteuse. En 2015, sa popularité acquise grâce à YouTube lui a permis d'effectuer une tournée dans 27 villes.

DEUX SERVICES DESTINÉS AUX YOUTUBEURS D’ICI ONT VU LE JOUR CET AUTOMNE: GOJI, DU GROUPE QUÉBECOR MÉDIA, ET SLINGSHOT, D’ATTRACTION IMAGES.

Les YouTubeurs québécois
Le phénomène est déjà bien intégré aux États-Unis, mais en 2015, il s’est officiellement installé aux Québec. Avec la montée en popularité de plusieurs YouTubeurs québécois, deux services destinés aux YouTubeurs d’ici ont vu le jour cet automne: Goji, du Groupe Québecor Média, et Slingshot, d’Attraction Images. Ces entreprises y ont vu une occasion d’accompagner ces jeunes célébrités pour accroître leur présence dans les médias et les représenter auprès des marques.

«Les créateurs YouTube ont vraiment pris leur place au Québec en 2015, et leur importance ne fera que grandir en 2016», estime Micho Marquis-Rose, directeur, stratégie, développement et production numérique, d'Attraction Images. Cynthia Dulude fait partie des YouTubeurs les plus populaires du Québec. Sa chaîne se spécialise dans les tutoriels de beauté. Près de 400 000 personnes y sont abonnées, et ses vidéos totalisent plus de 45 000 000 de visionnements.

MICHO MARQUIS-ROSE

ATTRACTION IMAGES

Un attrait pour les annonceurs
Ce qui fait leur force, c’est essentiellement le lien de proximité qu’ils établissent avec leurs abonnés. La plupart ont moins de 30 ans et le produit qu’ils présentent est complètement différent de ce que l’on retrouve ailleurs. Seuls devant leur caméra, le contenu qu’ils diffusent leur est propre. «Les créateurs YouTube parlent directement aux milléniaux et aux adolescents comme peu de médias traditionnels réussissent à le faire. Les valeurs qui priment pour les YouTubeurs sont d’abord l’authenticité et la transparence; quand ils collaborent avec une marque, c’est d’abord parce qu’ils l’aiment, et ils dévoilent clairement cette association à leur communauté», déclare Micho Marquis-Rose. Ce mélange d’authenticité et de popularité fait des YouTubeurs un média de choix pour les marques, surtout celles qui cherchent à atteindre les moins de 30 ans.

«LA PLACE DES YOUTUBEURS COMME INFLUENCEURS CLÉS POUR LES GÉNÉRATIONS PLUS JEUNES NE FERA QUE S’AFFIRMER ENCORE PLUS FORT DANS LA PROCHAINE ANNÉE.»

«Partout, les YouTubeurs collaborent avec les annonceurs dans le cadre de campagnes, et nous ne comptons plus les initiatives de contenu de marque réussies à ce titre. La place des YouTubeurs comme influenceurs clés pour les générations plus jeunes ne fera que s’affirmer encore plus fort dans la prochaine année.»

Cet automne, Toronto a reçu des YouTubeurs du monde entier pour un festival à leur honneur, l'événement Buffer. Et à en croire l’enthousiasme des admirateurs présents, le phénomène des YouTubeurs n’est pas prêt de dérougir. «2016 sera l’année où une première campagne à grande envergure avec des YouTubeurs marquera les esprits et raflera les honneurs au Québec», pense Micho Marquis-Rose.

Retrouvez cet article dans un dossier complet portant sur les tendances en marketing à surveiller en 2016.

comments powered by Disqus