La référence des professionnels
des communications et du design

Advertising Week 2015: six tendances que les dirigeants gardent à l’œil

New York – Plusieurs sujets ont été débattus au cours des trois premiers jours de conférences à Advertising Week. Les chefs de la direction de six entreprises, du New York Times à SkinnyGirl, se sont prononcés sur les éléments à surveiller cette année.

Réunis pour le panel annuel CEO Connectors de l’événement, animé cette année par Maria Mandel Dunsche, vice-présidente et chef du marketing d'AT&T AdWorks, les chefs de la direction de six entreprises, agences et groupes média ont discuté des nouveaux enjeux à garder dans leur mire. 
 

Jon Steinberg, chef de la direction de MailOnline: la génération X
«Les gens sont obsédés par les milléniaux – je le suis moi-même –, mais la génération X, celle arrivée juste avant, constitue un auditoire intéressant. Ses membres adoptent vite les nouvelles technologies, et je suis persuadé qu’ils participeront activement à la croissance de la réalité virtuelle.»

Pete Cashmore, fondateur et chef de la direction de Mashable: la vidéo
«La vidéo, c’est large, mais elle permet de résumer une foule de changements qui se produisent actuellement. Elle est facile à partager, constitue le meilleur moyen de raconter une histoire et permet d’être déclinée sur une multitude des nouveaux canaux de distribution: Snapchat, Vine, Instagram, etc.»

Lori Hiltz, chef de la direction de Havas Media, Amérique du Nord: l’audio
«Il ne faut pas sous-estimer son intérêt. Dans un monde où il est devenu essentiel d’engager avec son public des relations significatives, l’audio et l’espace qu’occupe la musique permettent de miser sur l’intimité.»

Rick Welday, président d'AT&T AdWorks: le ciblage multiplateforme 
«Les gens recherchent une expérience intégrée et simple dans l’ensemble des plateformes qu’ils utilisent. Le ciblage dans toutes ces plateformes est important.»

Mark Thompson, président et chef de la direction de The New York Times Company: les modèles de financement
«Il faut repenser le modèle qui ne repose que sur la publicité et les abonnements. Je crois que la volonté de payer connaît une croissance: les consommateurs sont prêts à investir dans du contenu de grande qualité.»

Bethenny Frankel, fondatrice et chef de la direction de Skinnygirl: le désordre
«Tout le monde se lance en affaires comme des délinquants et c’est la seule façon de trouver sa place aujourd’hui. Le désordre (disruption), la passion et l’authenticité sont les seuls moyens d’y arriver – ça, et un bon réseau de contacts.» 

Pour tout savoir des actualités de cette 12e édition d'Advertising Week, suivez-nous toute la semaine sur infopresse.com, Facebook, Twitter et Instagram.

 

comments powered by Disqus