La référence des professionnels
des communications et du design

Art, prêt-à-porter et commerce électronique réunis

La nouvelle plateforme de vente en ligne Art-à-porter propose les œuvres d’art d’une foule d’artistes d’ici et d’ailleurs déclinées sur des vêtements et des produits entièrement conçus et fabriqués à Montréal. 

Les associés Thierry Charlebois et Louis Moreau (aussi à la tête de la marque Against Nudity) ont lancé le concept auquel ils travaillaient depuis deux ans. Le projet, selon Thierry Charlebois «est le fruit d’un long processus de réflexion, tant au chapitre du produit désiré que des techniques de production et de l’approche». L’idée derrière tout cela? Donner la part belle à l’art, sous une forme pouvant atteindre l’amateur et le consommateur. «Ce qui rejoint nos collectionneurs et clients, c’est l’écoeurantite du jetable. Le retour du produit qu’on veut garder longtemps et du matériel auquel on fait attention.»

Des vêtements hautement exclusifs
Les vêtements vendus vont à l’encontre de la tendance du fast-fashion, qui prend d’assaut le commerce de détail. Deux fois par mois, une nouvelle exposition présentant un artiste, un groupe d’artistes ou un commissaire invité est ouverte aux collectionneurs. Chaque œuvre produite est limitée à un tirage de 1, 10, 50, 200 ou 500 unités et chaque pièce est produite une à une. Une garantie à vie accompagne également chaque produit expédié par la galerie virtuelle.

Ce qui rejoint nos collectionneurs et nos clients, c’est l’écoeurantite du jetable. Le retour du produit qu’on veut garder longtemps et du matériel auquel on fait attention.

Les vêtements sont confectionnés au siège social de la galerie, à Montréal. La production entièrement locale garantit le respect des droits d’auteur des artistes, car aucune tierce partie n’entre en contact avec les œuvres à une étape de la production. Cette approche a tout de suite séduit les artistes avec lesquels Thierry Charlebois et Louis Moreau collaborent. «On a approché beaucoup d’artistes, et le taux de conversion de ceux désirant travailler avec nous atteignait près de 80%. Nous ne nous attendions pas du tout à un tel succès. Certains nous ont dit ne pas connaître beaucoup de produits alignés avec leur pensée créative. Des produits qui respectent la notion de rareté, de pensée artistique et de respect de la présentation. Ce que nous produisons n’est en effet pas un produit dérivé, mais une interprétation sur un nouveau canevas», explique Thierry Charlebois.

Une boutique web
Vendre les produits uniquement en ligne relève, selon Thierry Charlebois, à la fois de considérations économiques et pratiques. «C’est un choix économique à la base, puisque nous ne sommes pas fermés à l’idée des galeries physiques. Un environnement réel de type galerie d’art "typique" serait pertinent, mais le site web nous le permet déjà en intégrant l’exposition et le commerce électronique en même temps. Pour le moment, l’important est pour nous de présenter le produit dans un environnement contrôlé mettant en valeur le produit, et la plateforme web nous le permettait.»

comments powered by Disqus