La référence des professionnels
des communications et du design

Baromètre électoral: la quatrième semaine dans les réseaux sociaux

Quelques rebondissements ont ponctué la quatrième semaine des chefs sur les médias sociaux. Analyse de Dominic Léger, consultant en stratégies numériques et en médias sociaux.

Le nombre d’abonnés peut s’avérer trompeur
Beaucoup de gens pensent que le nombre d’abonnés représente un bon indicateur pour évaluer la performance d’une présence sur les médias sociaux. Bien qu’elle procure une idée de la popularité d’une personne ou d’une organisation, la quantité d’abonnés peut s’avérer trompeuse.

À quoi bon accumuler les abonnés s'ils ignorent votre contenu et n’interagissent pas avec vos publications?

Justin Trudeau connaît une croissance effrénée de son nombre d’abonnés. Cette semaine, il a atteint les 1 million d’abonnés combinés sur Twitter, Instagram et Facebook, et il continue de se rapprocher de Stephen Harper au sommet.

Là où le bât blesse pour le chef libéral est que la croissance de ses abonnés ne se traduit pas par une augmentation de son taux d’engagement. En d’autres mots, faire le plein d’abonnés ne semble pas se concrétiser par des abonnés engagés.

Taux d’engagement: Duceppe dépasse Mulcair  
Gilles Duceppe poursuit sur sa lancée de la semaine dernière. Même si Thomas Mulcair a connu un rebondissement de 0,89% à 1,14% à la suite de sa contre-performance de la semaine passée, le chef du Bloc québécois a franchi un pas de géant, de 0,78% à 1,51%. Cette performance le propulse au deuxième rang – une première depuis le début des élections.

Alors que Stephen Harper vogue toujours en solitaire en première place avec un taux d’engagement de 2,86 % (contre 2,42% à la semaine 3), Justin Trudeau poursuit sa descente aux enfers avec un taux d’engagement de seulement 0,25%.

Duceppe et Harper publient quand ça compte
Il semble y avoir une corrélation cette semaine entre la fréquence de publication et le taux d’engagement. En effets, les deux meneurs au chapitre de l’engagement – Stephen Harper et Gilles Duceppe – sont également les chefs ayant publié le moins souvent. 

La qualité du contenu l’emporte souvent sur la fréquence de publication. Stephen Harper semble l'avoir compris depuis le début de la campagne. La qualité de son contenu et ses techniques de ciblage arrivent à bien engager les électeurs. 

Harper fidèle à l’esprit des médias sociaux 
Les médias sociaux ne servent pas qu’à diffuser le contenu de sa plateforme électorale. C’est également un moyen de partager son quotidien et de favoriser un échange humain. Le chef du Parti conservateur a réussi cette semaine à atteindre cet équilibre.

Les deux publications qui ont suscité le plus d’interactions sont celles où l’on peut l'apercevoir s’adonner à des activités extérieures en famille. Les gens ont tendance à aimer voir le côté plus humain des gens sur les médias sociaux.

C’est aussi une première remarquée pour Thomas Mulcair qui, pour la première fois de cette campagne, apparaît dans le top 5 des publications ayant suscité le plus d’interactions. Sa publication sur Jack Layton lui donne la troisième place avec 6446 interactions. 

 

comments powered by Disqus