La référence des professionnels
des communications et du design

Numériser en 3D avec un cellulaire

Un nouveau projet de recherche de Microsoft permettra de créer des photos en 3D avec un téléphone intelligent en 20 secondes. Appelée Mobilefusion, cette application est au stade laboratoire et se limite pour l’instant aux appareils iPhone. 

Mobilefusion est le premier projet de modélisation 3D en temps réel sur téléphone. Employant la caméra standard RGB de l'appareil et aucune connexion internet, l’application permet de produire une photographie 6DoF, pour «6 Degrees of Freedom» (ou 6 degrés de liberté). L’objet peut donc être vu selon n’importe quel angle, car on peut le tourner dans tous les sens. Le système permet aux utilisateurs de numériser des objets de tailles et de formes variables, avec un aperçu immédiat lors du processus. «Ce qu'il nous permet efficacement est similaire à une photo, mais avec un rendu entièrement 3D», déclare Peter Ondruska, étudiant en doctorat de l’Université d’Oxford, qui a travaillé au projet.

Les chercheurs ont conçu un algorithme permettant à la caméra d’agir comme un numériseur 3D. À la manière d’un œil humain, elle saisit plusieurs images lorsqu’on la tourne autour de l’objet. Celui-ci peut ensuite être vu selon trois axes perpendiculaires, combinés avec les différentes rotations possibles autour. Cette approche est plus efficace que les méthodes actuelles, car le téléphone ne nécessite pas de matériel supplémentaire ou une connexion internet pour fonctionner.

La haute qualité de ces scans permet d'y recourir pour de l’impression 3D ou des jeux en réalité augmentée. Shahram Izadi, l'un des principaux chercheurs sur ce projet imagine «des gens utilisant cet outil pour prendre des scans 3D de quelque chose qu’ils voient en vacances, comme la tour Eiffel, puis partager le tout immédiatement avec leur famille et leurs amis. Ou une personne souhaitant vendre en ligne un vase ou une lampe pourrait poster un scan 3D plutôt qu’une simple photo ou vidéo». L'institution British Museum propose déjà un projet similaire, mais son approche nécessite un réel numériseur. «Pour nous, c’est vraiment une question d’accessibilité et d’ubiquité du scan 3D», ajoute Shahram Izadi.

Pour le moment, les chercheurs souhaitent faire fonctionner MobileFusion sur d’autres téléphones, comme Windows Phone ou Android, avant de décider de sa commercialisation. Les chercheurs présenteront le projet en octobre prochain au Japon à l’occasion du rendez-vous International Symposium on Mixed and Augmented Reality.

comments powered by Disqus