La référence des professionnels
des communications et du design

Une pub de Honda bannie du Royaume-Uni

La publicité Keep up créée par le bureau de Londres Wieden+Kennedy pour Honda en février dernier vient d’être bannie par le Bureau de vérification de la publicité. En cause, le caractère incitatif à la vitesse que semble supposer le message.

Dans cette opération, Honda souhaitait mettre au défi son public de façon amusante et unique avec trois vidéos à vitesses différentes, «rapide, plus rapide et encore plus rapide» sur lesquelles défilent le message, mot par mot. La vitesse de lecture alterne de 500 mots à la minute jusqu’à 1000 pour la version la plus rapide. Ainsi, la marque souhaite pousser ses spectateurs au dépassement, une philosophie qu’elle embrasse depuis ses débuts.

Le Bureau de vérification de la publicité vient de bannir le tout des écrans télé du Royaume-Uni, accusant l'annonceur de promouvoir la vitesse et la conduite irresponsable. Selon l'organisation, l’ambiguïté est trop forte entre la vitesse de lecture et le thème général de la vitesse: «Les références "se dépasser" et "aller plus vite", les effets sonores et la musique d’accompagnement sont propices à donner l’impression que la vitesse est au centre du message. Pour ces raisons, nous avons conclu que cette publicité violait le Code, stipulant que la vitesse ne doit pas être le message principal d’une publicité». La vidéo comporte aussi des messages comme «Vous pouvez vous surprendre» et «Soudainement, vous vous rendrez compte que vous pouvez aller plus vite que ce que vous pensiez».

Contactée par le Bureau, Honda Motor Europe a déclaré que cette exécution avait été conçue pour inspirer les gens à repousser leurs limites en utilisant la technique de lecture rapide. Ses porte-paroles assurent que les références à la vitesse ne sont liées qu’à la vitesse de lecture. 

comments powered by Disqus