La référence des professionnels
des communications et du design

Communications en ligne: les messageries mobiles ont la cote

Une nouvelle étude de l'organisation Pew Research Center révèle que les Américains connectés utilisent davantage les messageries mobiles et que Facebook reste le média social le plus employé malgré une stagnation de croissance depuis un an. L'avis de Thoma Daneau, stratège numérique.

THOMA DANEAU

Les résultats de l'étude menée ce printemps indiquent que 36% des utilisateurs de téléphones intelligents se servent des applications de messagerie comme WhatsApp, Kik ou iMessage. 17% emploient des applications de messagerie dont les messages disparaissent après l’envoi, comme Snapchat ou Wickr. Toutes ces applications permettent de communiquer sans recourir à des données lorsqu’un réseau Wi-Fi est accessible. Certaines, comme iMessage, permettent aussi de poursuivre une conversation avec divers appareils.

l'augmentation en flèche des applications de messagerie mobiles forcera les marketeurs à adopter des STRATÉGIES DE MARKETING natives ADAPTÉES aux outils ciblés. 

Sans surprise, ces applications sont plus populaires auprès des jeunes adultes: chez les 18-29 ans, 49% emploient des applications de messagerie.

Selon Thoma Daneau, ces données indiquent des pistes à suivre pour les annonceurs. «L'augmentation en flèche des applications de messagerie mobiles forcera les marketeurs à adopter des stratégies de marketing natives adaptées aux outils ciblés. Le problème est souvent que les plateformes se développent plus vite que les outils de pub. Instagram, par exemple, mettra bientôt en ligne son outil en libre-service pour faire de la publicité, alors que cette technologie existe depuis des années. Des réseaux/applications comme Snapchat n'ont, eux, pas même exprimé l'intention de développer de telles fonctionnalités. Cela veut dire que les annonceurs qui n'ont pas beaucoup à investir en achats médias seront limités aux stratégies natives. Et pour déployer des campagnes natives, il est impératif de très bien connaître chaque réseau et ses cibles. Plus vous accumulez de retard, plus il y a de chances que vous n'atteignez jamais tous ces utilisateurs.»

Du côté des médias sociaux, l’enquête souligne que, depuis les premiers recensements de Pew sur les réseaux sociaux en 2012, le nombre d’adultes utilisant Pinterest et Instagram a doublé. Aucun changement significatif n’a cependant été enregistré pour ces plateformes dans la dernière année. Facebook reste le média social le plus employé, avec 72% des adultes connectés utilisateurs. L’engagement pour cette plateforme reste par ailleurs inchangé depuis 2012. Les réseaux LinkedIn et Twitter, ont également suivi une courbe de croissance, bien que plus faible.

Vous voir si chaque réseau social peut s'insérer dans votre stratégie actuelle.

«Ces données signifient que l'éclatement des médias sociaux n'est pas qu'une bulle passagère. Vous devez voir si chaque réseau social peut s'insérer dans votre stratégie actuelle. Cela veut aussi dire qu'il est plus compliqué que jamais d'avoir une bonne présence sur la majorité des réseaux. Chacun nécessite souvent sa propre stratégie à cause de ses limitations technologiques, demandant alors sa propre stratégie et ses propres budgets. Il est quand même impératif de rappeler qu'il est mieux de se trouver sur peu de réseaux de bonne façon que d'essayer de se trouver partout pour être là la tendance l'indique.»

L'étude repose sur les données récoltées lors d'entrevues téléphoniques menées auprès de 1907 adultes américains.

comments powered by Disqus