La référence des professionnels
des communications et du design

Mobile: quelles stratégies à adopter pour les éditeurs de contenu?

Le virage mobile représente un changement de mentalité important pour les éditeurs de contenu, qui cherchent, par tous les moyens, à retenir les lecteurs sur leurs sites. Jean-François Renaud, associé et cofondateur d'Adviso, offre quelques pistes de solution.

jean-françois renaud

Le contenu n'a jamais été aussi partagé et multiplateforme, mais pour les éditeurs, retenir l’attention des lecteurs et rendre le contenu rentable représente un véritable défi. 

Une des dernières stratégies mises en place par certains éditeurs de contenu mobile (dont ceux du New York Times, d'Huffington Post et de Quartz) pour améliorer la rétention des lecteurs est le bouton read more ou read the full story, qui apparaît après quelques paragraphes de texte affichés. Afin de continuer la lecture, les internautes doivent cliquer dessus afin de voir le reste du contenu. Sinon, ils peuvent continuer de descendre sur cette même page, où ils trouveront des liens vers d’autres articles, options ou annonces. Cette méthode porte ses fruits au New York Times, selon ce que rapporte Digiday. Pour cet éditeur, dont 60% du lectorat provient d'un appareil mobile, l’emploi de ce bouton a permis «une augmentation modérée» de la durée que les visiteurs sociaux passent sur la page.

Ces derniers ont un taux de rebond plus élevé que les visiteurs intentionnels ou les abonnés. Cette nouvelle stratégie cherche donc à modifier l’affichage proposé à ces derniers en les dirigeant vite vers divers contenus susceptibles de les intéresser et de les garder sur le site.

Une telle stratégie s'avère intéressante, selon Jean-François Renaud, mais elle ne pourra contrebalancer le principal problème, soit le fait que médias sociaux captent toujours mieux l'attention que les producteurs de contenu. «Tous les éditeurs font un travail de fidélisation, mais les médias sociaux ont constamment une longueur d’avance. D’un point de vue mobile, Facebook a beaucoup changé la donne et amélioré la rétention sur son propre site. Et les gens se fient beaucoup aux propositions de Facebook. Ce ne sont pas les éditeurs qui échouent, mais les médias sociaux qui font mieux. Ils restent les maîtres du "next reading" et des propositions personnalisées, ce que les éditeurs de contenu tentent de faire, mais avec moins fluidité.»

C’EST UN DÉFI POUR TOUS, ET POUR ÊTRE EFFICACE SUR LE MOBILE, IL FAUT ÊTRE PRÉSENT SUR LE PLAN SOCIAL. 

Cependant, plusieurs pistes s'offrent aux éditeurs de contenu. Notamment celle de miser sur le social, puisque par ces réseaux, leur contenu sera partagé, mais aussi proposé. Et, tel que l’énonce Jean-François Renaud, il faut garder en tête que plusieurs détails peuvent améliorer l’expérience utilisateur sur appareil mobile: «Chose certaine, c’est un défi pour tous, et pour être efficace sur mobile, il faut être présent sur le plan social. Mais la qualité des articles, l’ergonomie du site et le raffinement de l’algorithme (pour personnaliser le contenu proposé) sont tous des détails auxquels il faut aussi porter attention.»

comments powered by Disqus