La référence des professionnels
des communications et du design

Marketing alimentaire: controverse autour d'une certification halal

En Belgique, une entreprise qui fabrique un produit alimentaire traditionnel belge a suscité une polémique en le faisant certifier halal.

Le sirop de Liège est constitué de pommes et de poires réduites en mélasse. Selon les variantes, d’autres fruits peuvent y être ajoutés. Bref, il est halal, végétarien, végétalien, sans gluten, etc.

Avec l’objectif de diversifier ses marchés et de faciliter sa vente à l’étranger, l’entreprise Meurens, qui commercialise ce sirop, a fait certifier son produit halal: «Tout se mondialise. Il faut pouvoir répondre aux attentes de différents marchés», explique Bernard Meurens, arrière-petit-fils du fondateur de la siroperie.

La médiatisation de cette initiative a suscité de fortes réactions des consommateurs belges. En effet, bien que la recette soit inchangée, plusieurs s’offusquent à l’idée qu’un produit traditionnel belge s’adapte à l’islam. Essentiellement, le tout prend la forme d'un boycott. Par exemple, Joseph Charlier, ex-politicien, s'est rendu à la fabrique pour retourner son sirop de Liège en affirmant: «À 68 ans, je ne vais pas accepter qu'on m'impose de manger halal». On peut aussi voir circuler sur les réseaux sociaux une image faisant référence à la tragédie de Charlie Hebdo.

Selon l’islamologue belge Michael Privot, cette polémique démontre l’importance que prend la nourriture dans la notion d’identité. Pour les marketers en alimentation, elle révèle que cela peut constituer un avantage... et un inconvénient.    

comments powered by Disqus