La référence des professionnels
des communications et du design

Des briques contre la sécheresse en Californie

Shock Top s’engage contre la sécheresse en Californie avec la campagne Shock the Drought. La marque de bière soutient un projet de sociofinancement pour le projet Drop-A-Brick, dont le but est d’économiser de grandes quantités d’eau.

Drop-A-Brick est une initiative sans but lucratif, qui s’est lancée en misant sur une vieille pratique consistant à mettre une brique dans les toilettes afin d’économiser l’eau sur chaque chasse. On a actualisé ce concept afin de créer une brique en mousse, sans risques de dégâts et adaptable à chaque toilette. Avec 50 000 briques, on espère économiser assez d’eau potable pour une ville comme San Francisco. Le projet récolte ses fonds avec du financement participatif, grâce au site IndieGogo.

L’agence BarrettSF, elle aussi située à San Francisco, réalise cette campagne humoristique pro bono. Elle comprend des affiches proposant des conseils pour économiser de l’eau, un microsite, un volet de relations publiques ainsi que du contenu commandité sur le site BuzzFeed afin d’encourager le sociofinancement du projet.

Les brasseries de Shock Top sont implantées en Californie, 95% de sa bière y est produite, et une bière sur quatre est consommée par des Californiens. Selon A-B InBev, qui détient Shock Top, il faut un gallon d’eau pour produire une once de bière. Cela comprend l’activité agricole comme la culture du houblon et de l’orge, qui ne vient pas de Californie.

La marque considère donc avoir une responsabilité dans cette situation de sécheresse, souhaitant ainsi agir contre ce problème récurrent dans la région. Shock Top a déjà étudié son système de production afin de réduire les dépenses en eau de ses brasseries. La marque se dit prête à inspirer des concurrentes à revoir leur système de production, en proposant des visites de sa propre brasserie. «Nous voulions avoir un réel impact dans la vie de tous les jours, indique Jake Kirsch, vice-président de Shock Top. Nous recherchons un moyen peu coûteux d'y arriver. Drop-A-Brick peut permettre d'économiser jusqu’à 50 gallons par semaine.»

Le sociofinancement est au centre de cette offensive. La marque incite son public à participer à ce projet, en plus d'y participer elle-même. Shock Top fournira ainsi 100 000$ à Drop-A-Brick afin d’assurer la prochaine production de briques en mousse. Cela lui permettra d’automatiser son système de production, puis de répondre à la demande. La production pourrait alors atteindre de 10 000 à 30 000 briques. Ces dernières sont ensuite distribuées à ceux ayant financé le projet ainsi qu’à l’association Save the Drop. «Nous avons fait face à des difficultés de production, le travail est lent et intense, et nous ne savions pas comment continuer d'avancer, explique Ian Montgomery, cofondateur de Drop-A-Brick. Sans l’apport de Shock Top, nous aurions probablement dû jeter l’éponge.» De plus, la marque assure qu’elle soutiendra toute l’année des initiatives semblables, visant à économiser l’eau californienne. Elle financera plusieurs projets présentés sur le site IndieGogo. 

comments powered by Disqus