La référence des professionnels
des communications et du design

Ann Bouthillier: «Le temps est venu de passer à autre chose.»

Après 25 ans dans le giron de Palm, puis de Havas, Ann Bouthillier tourne la page sur ce chapitre de sa vie professionnelle; Helen Pak prendra le relais au poste de chef de la direction d’Havas Worldwide Canada.

ann bouthillier

«Je sentais que j’avais fait mon devoir et que le temps était venu de passer à autre chose.» Ann Bouthillier a été promue à la direction de Havas Worldwide Canada en décembre dernier. Helen Pak, auparavant stratège créative mondiale de Facebook Canada, s’était alors jointe au groupe à titre de présidente et chef de la direction de création pour l’équipe canadienne. Elle continuera d’ailleurs d’occuper ce poste, de pair avec ses nouvelles responsabilités.

«Lors de l’annonce de la restructuration nationale en décembre dernier, mon départ n’était pas encore planifié, bien que mon cheminement intérieur était amorcé depuis un moment, affirme Ann Bouthillier. Avec le recrutement d’Helen, maintenant parmi la direction nationale, je sentais que j’avais accompli ma dernière étape. Elle possède une solide expertise tant en création traditionnelle qu’en médias sociaux. Et nous partageons des valeurs d'éthique, d'intégrité, de professionnalisme et de désir du travail bien réalisé.»

helen pak

Ann Bouthillier demeurera conseillère à temps partiel auprès de l’agence afin d’assurer la transition. Elle recommandera entre autres la nomination de la personne éventuellement responsable des opérations montréalaises de l’agence. Celle-ci se rapportera donc à Helen Pak. «Nous sommes en recrutement, et allons évaluer des candidats de l’intérieur et de l’extérieur du réseau.»

Plus de deux décennies chez Havas
Ann Bouthillier, à la direction de Palm + Havas et de Havas Worldwide Canada depuis sept ans, oeuvrait au sein de l'agence depuis 1991. Parmi ses réalisations au sein du groupe, notons le lancement du service web au début des années 90, le démarrage du service de gestion de la relation clientèle, sans compter la résolution de conflits de clients quand Havas a acheté Palm en 2005.

Lorsqu'elle a été promue à la direction de l'agence en 2008, Ann Bouthillier se donnait le défi de faire passer les activités de l’agence de l’échelle régionale à l’échelle nationale. «Travailler dans une agence au modèle d’affaires axé uniquement sur le Québec ne m’aurait pas beaucoup allumée.» De plus, l’intégration des opérations du groupe au pays a occupé ses dernières années chez Havas, notamment avec la création d’un comité de planification stratégique multidisciplinaire unissant les ressources de Montréal et de Toronto.

«Une nouvelle phase s’amorcera avec le dirigeant qui prendra les rênes au Québec.»

Parmi ses autres bons coups, Ann Bouthillier souligne le travail pour Volkswagen, un compte détenu pendant deux décennies avant de passer chez DDB Canada en septembre. Malgré cette perte importante, Ann Bouthillier estime laisser derrière elle une entreprise en santé. «La perte d’un gros compte est difficile pour tout le monde, mais regardons au chapitre des bonnes nouvelles: nous avons remporté Couche-Tard, Jean Coutu et BrandSource. Avec le temps, nous pourrons amener ces clients à croître. Il y a toujours des priorités et des phases dans un plan – et une nouvelle phase s’amorcera avec le dirigeant qui prendra les rênes au Québec.»

La suite des choses n'est pas encore définie pour Ann Bouthillier. Si elle n’a pas l’intention de se retirer, elle n’écarte pas la possibilité de travailler dans un milieu différent de celui dans lequel elle a œuvré toute sa vie. «Je ne me suis jamais accordé de recul au cours de ma carrière. C’est bien la première fois que je n’ai pas de plan B!»

comments powered by Disqus