La référence des professionnels
des communications et du design

Airbnb et Uber: vers un encadrement au Québec

Le gouvernement du Québec déposera un projet de loi afin de légaliser les services de location d’hébergement de type Airbnb.

En contrepartie, les individus ou entreprises louant un logement dans une logique commerciale devront imposer une taxe d’hébergement, incluant TPS et TVQ. Dans cette logique, la taxation ne visera pas les citoyens louant leur logement de façon ponctuelle, a expliqué une source au quotidien Le Soleil.

Le gouvernement du Québec a aussi l’intention de déployer un plus grand nombre d’inspecteurs afin de resserrer les pratiques d’hébergement et d’attraper les propriétaires fautifs. À l’heure actuelle, le Québec n’est doté que de deux agents pour tout son territoire.

Pour l’instant, seules les grandes lignes du projet ont été dévoilées au public. Mais si tout se passe comme prévu, le Québec deviendra la première province à taxer la plateforme Airbnb.

Pour Uber, la route vers la légalisation reste incertaine. À partir de cette semaine, l’entreprise américaine appelle ses chauffeurs et utilisateurs à faire pression sur leurs députés pour qu’ils soutiennent sa légalisation. Cette initiative s’inscrit dans le combat du géant californien face à la législation québécoise. Des lobbyistes ont d’ailleurs déjà été embauchés afin de faire valoir l’entreprise au ministre des Transports, Robert Poëti. Ce dernier, tout comme le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est ouvertement prononcé contre ce service. Mais la victoire d’Airbnb à la suite d'années d’incertitude pourrait encourager Uber à continuer son combat afin que la réglementation s’adapte à son offre de services.  

comments powered by Disqus