La référence des professionnels
des communications et du design

Uber suspend son application en France

Suite à des manifestations mouvementées des chauffeurs de taxi et l’envoi en correctionnelle des deux patrons d’Uber pour l’Europe et la France, l’entreprise jette l’éponge et suspend ses services dès vendredi soir en France. 

Cela faisait un moment que la situation était compliquée pour Uber en France. Les chauffeurs de taxi y réclamaient son interdiction, notamment par une grève et des manifestations teintées de violence qui ont eu lieu le 25 juin afin de dénoncer la «compétition sauvage» de l’application UberPop.

«Nous avons décidé de suspendre UberPop en France, dès 20 heures ce vendredi soir, explique Thibaud Simphal, directeur général d’Uber France. En premier lieu pour préserver la sécurité des chauffeurs Uber, ce qui a toujours été notre priorité. Ils ont été victimes d’actes de violence ces derniers jours.»

Uber est particulièrement controversée en France, où elle est considérée comme contrevenant à la loi. D’ailleurs, Thibaud Simphal et le directeur pour l’Europe, Pierre-Dimitri Gore-Coty, sont envoyés en correctionnelle et doivent comparaître pour pratique commerciale trompeuse, complicité d’exercice illégal de la profession de taxi, et traitement de données informatiques illégal.

«Je ne suis pas près de quitter Uber, déclare Thibaud Simphal! On est probablement l’entreprise qui a grossi le plus vite dans l’histoire de l’humanité. Il y a encore de très belles choses à faire. Cette entreprise fait débat partout, cela vient du succès et de la puissance d’une idée.» Il souhaite donc, par la suspension du service, créer un «esprit d’apaisement, de dialogue avec les pouvoirs publics». 

comments powered by Disqus