La référence des professionnels
des communications et du design

Une vague jaune engloutit la planète marketing

À la chronique Bêtes de pub de cette semaine, Stéphane Mailhiot, de Lg2, et Anne-Claude Chénier, de Cossette, s’intéressent au phénomène marketing mondial de l’heure, Les Minions.

stéphane mailhiot

lg2

Le film consacré aux Minions est sorti vendredi dernier et déjà, c’est la franchise d’Universal Pictures la plus rentable depuis 100 ans. Des dizaines d’annonceurs se sont mis de la partie et créent des produits dérivés, d’Amazon et McDonald’s aux Tic Tac et aux macaronis de Kraft. Ce phénomène, appelé la «minionisation», représente un des plus grands achats média imaginable. Mais comment se fait-il qu’autant de marques réussissent à se déployer en même temps? Le lancement du film, prévu pour décembre passé, a été retardé afin justement de permettre aux marketers de s’y préparer, alors qu’aujourd’hui les produits dérivés constituent une grande partie des revenus des producteurs.
 

anne-claude chénier

cossette

Aussi au programme cette semaine: le marketing sexiste des microbrasseries de bières, la nouvelle image de marque post Dov Cheney d’American Apparel et un retour sur la gestion de communauté de la STM suite à la déferlante #innovercommelastm.

Écoutez la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

comments powered by Disqus