La référence des professionnels
des communications et du design

Taxi Diamond et sa nouvelle application: «pas simplement pour rivaliser avec Uber »

L’entreprise de taxi montréalaise Taxi Diamond dévoile, aujourd’hui, la refonte complète de son application mobile et de nouvelles fonctionnalités. 

Développée par Prospek et basée sur le modèle de Tag Taxi, l’application éponyme de Taxi Diamond permet notamment aux clients de commander un véhicule, de suivre son emplacement par géolocalisation, de payer et d'évaluer leur course grâce à leur téléphone intelligent. De plus, les utilisateurs pourront également accumuler des milles de récompense Air Miles pour toute commande avec l’application.

Répondre aux besoins des Montréalais
«Nous sommes fiers d’être la première compagnie de taxi au Québec à offrir une application performante qui rivalise avec la concurrence sur le plan UX (expérience utilisateur) Nous avions à cœur de démontrer aux Montréalais que nous pouvions nous adapter aux changements engendrés par l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs internationaux, en proposant de nouveaux services intelligents» explique Dominique Roy, président-directeur général de Taxi Diamond.

L'automne dernier, Taxi Diamond avait annoncé un investissement important pour l’amélioration de ses services. Dominique Roy explique ainsi la démarche : «Nous avons mis en place des groupes de discussion afin d’entendre les demandes de nos clients et c’était unanime, le paiement par l’application était quelque chose de recherché par notre clientèle. Nous ne cherchons pas nécessairement à simplement rivaliser Uber, mais plutôt à répondre aux besoins des clients. Nous espérons d’ailleurs que les autres entreprises emboîteront le pas. Quand nous avons installé, les premiers, le service de GPS, les autres acteurs de l’industrie ont suivi et j’espère que ce sera le cas pour ce nouveau virage technologique. Que toute l’industrie se mette à jour.»

Et à savoir si les chauffeurs voient d’un bon œil cette nouveauté, Dominique Roy répond: «Ce n’est pas exactement un grand changement puisque depuis 2009, chez Taxi Diamond, nous offrons le paiement par carte de crédit et de débit. Les chauffeurs devront faire une action de plus sur leur machine pour envoyer le montant à l’application de l’usager, mais à l’exception de cette formalité, pour laquelle ils sont formés, rien n’est très différent. Nous sommes agréablement surpris d’ailleurs par leur accueil positif.»

Un modèle personnalisé
L’application Tag Taxi, développée en 2011 par l’agence Prospek, a fait bien du chemin depuis son lancement. Sylvain Arsenault, président de Prospek, explique que «Tag est une idée qui a été incubée chez Prospek en 2011 afin de percer l’industrie du taxi. À ce moment-là, Uber n’était pas vraiment un joueur d’importance et ils étaient hostiles à l’industrie du taxi, là où nous voulions justement en être des partenaires. Les entreprises de taxi ne voyaient pas la menace que représentait Uber ni la nécessité d’investir. La seule compagnie de taxi qui ait eu de la vision à ce moment-là, c’est Taxi Diamond (aujourd’hui client de Prospek) qui a lancé sa propre application et c’est cette même vision qui les pousse à améliorer encore leurs services. Aujourd’hui, le modèle d’affaires de Tag Taxi a évolué, est devenu une entreprise a part entière, s’est repositionné en tant que white label, soit une plateforme qui peut être adaptée aux couleurs de n'importe quelle entreprise, et a voulu devenir une solution technologique pour les services de taxi. Car ce que ce modèle permet est d’offrir une plateforme dédiée, un réseau et des services dans une application pensée pour ces besoins, ce qu’aucune entreprise ne pourrait absorber en frais de développement. Le reste du Canada regarde ce qui se passe ici et c’est important de prendre conscience que l’initiative de Taxi Diamond sera scrutée et analysée. »

Taxi Diamond est également la compagnie officielle du festival Juste pour rire 2015. L’entreprise profitera de l’événement pour présenter sa nouvelle application au public, avec l’humoriste Neev.

 

comments powered by Disqus