La référence des professionnels
des communications et du design

Les milléniaux canadiens partagent trois fois plus de contenu en ligne que la moyenne

À la suite d'une étude menée auprès des milléniaux canadiens, ShareThis et Olive Média dévoilent leurs principales habitudes de navigation et de partages sociaux. 

Les milléniaux sont plus en mesure de s’influencer les uns les autres.

Engagés 
Les milléniaux canadiens sont plus susceptibles de s’engager par du contenu partagé en ligne que la population générale. En effet, ils partagent 3,1 fois plus de contenu que la moyenne et cliquent deux fois plus sur du contenu partagé par leurs pairs. Ils sont ainsi plus en mesure de s’influencer les uns les autres.

Diversifiés
Selon les résultats de l’étude, les milléniaux canadiens partagent de façon plus diversifiée que le reste de la population. Les partages de la population générale se produisent surtout sur Facebook (81%) et un peu sur Twitter (6%). De leur côté, les milléniaux partagent aussi principalement sur Facebook, mais de manière moins prononcée (62%), et sur Twitter (23%). Parmi les autres réseaux fréquentés par cette génération, l'on retrouve Pinterest, Reddit, Tumblr, les blogues et les courriels. Il faut cependant noter que ces chiffres varient selon les sujets de conversation partagés.

Par ailleurs, les milléniaux n’utilisent pas les mêmes outils: ils sont très mobiles. En général, la population canadienne partage surtout sur l’ordinateur (69%), puis sur la tablette (20%) et le téléphone intelligent (11%). Les milléniaux, eux, partagent principalement sur le téléphone intelligent (46%), suivi de l’ordinateur (37%) et de la tablette (17%), indiquant qu’ils socialisent davantage quand ils sont en mouvement.

Pour cette génération, l’activité sociale en ligne se traduit donc plus facilement en capital monétaire pour les marques. 

Matures 
Les milléniaux canadiens vieillissent et cela se ressent dans leurs conversations sur les réseaux sociaux. En effet, ils s’engagent dans une grande variété de discussions sur des sujets matures. Notamment, ils parlent davantage d’art et de divertissement, de finances, d’éducation et de carrière, d’enjeux gouvernementaux et juridiques, et de santé que la moyenne de la population. Ces données indiquent qu’il est possible d’engager ce marché plus en profondeur sur ces sujets qui les intéressent.

Rentables
Enfin, l’augmentation d’achats sur le web par les milléniaux est environ deux fois plus forte que pour le reste des Canadiens. Pour cette génération, l’activité sociale en ligne se traduit donc plus facilement en capital monétaire pour les marques. 

comments powered by Disqus