La référence des professionnels
des communications et du design

Cannes 2015: les célébrités, des marques payantes

Cannes – Kim Kardashian était au Palais des festivals mercredi afin de présenter Kim Kardashian – Hollywood (KKH), un jeu sur application dont la mission est d’engager son auditoire avec une expérience de gaming mobile.

Les mots «engagement» et «auditoire» sont assurément au goût du jour à Cannes. Afin de capter l’attention du consommateur, l’entreprise Glu Mobile a créé une application mobile immersive à l’effigie de la vedette de télé-réalité Kim Kardashian. Elle permet à ses utilisateurs de choisir un avatar qui vivra à sa place une vie de star. Il peut donc être habillé au gré de son humeur, courir les galas et les grands restaurants de Los Angeles, faire des rencontres, fonder une famille, etc. 

Lancée il y a un an, KKH a suscité un engouement notable: vite devenue l’application de l’année, elle vaudrait aujourd’hui 200 millions$US. Et KKH semble captiver ses utilisateurs: «Notre taux d’engagement est de 26 minutes! Cette application a brisé l’industrie de la technologie», estime Niccolo de Masi, chef de la direction de Glu Mobile, en faisant référence au fameux coup d’éclat #BreakTheInternet, ayant mis Kim Kardashian à profit en novembre 2014 à la une du magazine Paper.

Kim Kardashian est sans contredit une marque profitable à laquelle se coller: le coup d'éclat #BreakTheInternet a stimulé les revenus numériques de Paper de manière fulgurante. Quant à Glu Mobile, KKH aurait à elle seule généré plus de 30% des revenus de l’entreprise en 2014. La visibilité de la vedette, qui compte une centaine de millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, profite grandement aux marques désireuses de trouver un auditoire fidèle.

«J’ai hésité avant de prêter mon image à cette application, souligne la principale intéressée. Passer d’une émission de télé-réalité à l’univers de la technologie me faisait peur. Mais mon mari [le rappeur Kanye West] m’a convaincue, et je ne regrette pas mon choix.»

Quant à la notion de collaboration entre une célébrité et une entreprise, Kim Kardashian estime qu’il s’agit principalement de trouver le bon partenaire et de demeurer fidèle à son image. «Je n'endosse jamais de produits en lesquels je ne crois pas. L’authenticité rend l’expérience unique. D’ailleurs, rien ne m’énerve plus sur des réseaux comme Instagram que la prolifération de publications commanditées. À mes yeux, elles sont exagérées - je vais parfois jusqu'à me désabonner de ces comptes.»

Infopresse sera à Cannes toute la semaine pour couvrir la 62e édition du Festival international de la créativité. Pour toutes les nouvelles en direct, suivez-nous sur infopresse.com et sur nos plateformes sociales: Twitter/Periscope, Facebook et Instagram. Les résultats et articles se trouvent également dans un dossier spécial sur le site web d'Infopresse.

comments powered by Disqus