La référence des professionnels
des communications et du design

Agences de pub: quel apport économique pour le Québec?

L’Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) et l’Association québécoise des producteurs de films publicitaires (AQPFP) vont produire une étude économique afin de dresser un portrait actuel et crédible de l’industrie de la communication-marketing d'ici.

Elle sera menée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT). La dernière enquête économique sur le sujet a été menée par le Conseil de l'industrie des communications du Québec (CICQ) en 2007 et comprenait des données de 2005. La nouvelle servira donc de base d'analyse pour les prochaines années et sera mise à jour, en partie, tous les deux ans.

Elle permettra de faire le point sur l’évolution de l’industrie de la communication-marketing au Québec et de soutenir les deux associations dans leurs actions de défense d’intérêts et de représentation quant aux enjeux qui les préoccupent.

«Il est de notre responsabilité de préciser l’état de santé de notre industrie face aux transformations qui nous ont touchés ces dernières années.»

Cette étude recueillera de l’information sur la réalité d’affaires en agence, notamment en ce qui a trait au chiffre d’affaires, aux emplois ainsi qu’au volume et à la mouvance de la production publicitaire. «Cet exercice est essentiel afin de démontrer la valeur de notre secteur et son apport économique pour le Québec, explique Alain Tadros, président du conseil d’administration de l’AAPQ et président de Publicis Montréal. Il est aussi de notre responsabilité de préciser l’état de santé de notre industrie face aux transformations qui nous ont touchés ces dernières années. Dans ce contexte, la participation de chacun est donc primordiale et j’espère que les agences répondront en grand nombre à l’appel.»

La recherche comprendra aussi une section sur l’état des entreprises de production publicitaire grâce à la participation de l’Association québécoise des producteurs de films publicitaires (AQPFP). «En cette ère de mondialisation, il faut plus que jamais valoriser la production d’ici. Cette étude nous permettra d’analyser la situation afin de favoriser cette dernière. En plus de générer plusieurs emplois pour des professionnels, artistes et artisans québécois, elle contribue au rayonnement et à l’économie du Québec», ajoute André Gariépy, président de l’AQPFP et producteur associé de la maison de production Les Enfants.

Les agences et maisons de production, autant les membres que les non-membres des deux associations, sont invitées à répondre à cette étude jusqu'au 12 juin prochain. Cette dernière est menée par la firme de sondage BIP (Bureau d'Intervieweurs Professionnels) relevant de RCGT. Les participants auront un accès privilégié au rapport complet.

comments powered by Disqus