La référence des professionnels
des communications et du design

Magazines numériques: forte hausse du lectorat au pays

La lecture des magazines numériques a grimpé de 67% depuis l’automne dernier.

Le lectorat des magazines numériques a presque triplé en deux ans. C’est ce que dévoile l’étude PMB 2015, qui livre des données sur le lectorat de 79 magazines et de cinq journaux ainsi que sur le lectorat générique de publications numériques. 

L’enquête révèle aussi que plus des trois quarts des Canadiens ont lu un magazine au cours des trois derniers mois. Le taux d’incidence de lecture, lui, a baissé de 6% ces cinq dernières années.

Chaque magazine est lu, en moyenne, par cinq personnes, un résultat inchangé depuis 2010. Le temps passé à lire a augmenté pour atteindre 49 minutes par numéro (41 minutes au PMB 2013).

Parmi les magazines francophones, Coup de pouce compte le plus fort lectorat (1 040 000), suivi de Touring. Chez les anglophones, Reader's Digest a le plus vaste lectorat (3 909 000), devant Canadian Living (3 073 000).

Par ailleurs, NADbank a dévoilé ses données de lectorat pour les journaux (41 dans 18 marchés, plateformes imprimées et numériques). Ils touchent toujours plus de 70% des Canadiens chaque semaine. À l’instar des magazines, le lectorat numérique a grimpé, augmentant de 40% depuis 2010. 

Quatre lecteurs sur 10 accèdent maintenant au contenu du journal à partir d’une plateforme numérique. Ceux à partir d’un appareil mobile ont augmenté de 30% en un an pour atteindre 1,7 million de lecteurs par jour. 
 
Quant au nombre de lecteurs d’exemplaires imprimés, il a baissé d’environ 2% par année ces cinq dernières années. 

Les lecteurs de journaux passent 46 minutes par jour pour les exemplaires imprimés et de 30 à 40 minutes par jour pour les versions numériques. 

À Montréal, La Presse a le plus vaste lectorat (705 500), devant Le Journal de Montréal (497 400) et Métro (326 200). À Québec, Le Soleil affiche une légère avance sur Le Journal de Québec (188 200 contre 176 100).

Rappelons que les organisations Print Measurement Bureau (PMB) et NADbank ont fusionné en octobre 2014 afin de produire une étude combinée. Cette nouvelle association, dont le nom sera dévoilé au cours des prochains mois, servira plus de 500 membres et combinera les ressources des industries canadiennes des magazines et des journaux. Elle financera une étude qui vise la mesure de leurs éléments d'actif imprimés et numériques communs, en plus d'offrir de l’information à jour sur l’utilisation des produits et des marques par les Canadiens. 

Le nouveau sondage est une étude continue sur 52 semaines et utilisant une nouvelle méthodologie en ligne. Celle-ci a commencé sur le terrain en janvier 2015, et la première sortie de données provenant de cette nouvelle enquête aura lieu en juillet prochain avec des sorties trimestrielles par la suite.

comments powered by Disqus