La référence des professionnels
des communications et du design

Quand la pub ne suit pas l’émotion du moment

Dans leur chronique hebdomadaire, Arnaud Granata d'Infopresse et Stéphane Mailhiot de Lg2 discutent de la relation entre le ton des émissions regardées et des pubs qui les accompagnent.

STÉPHANE MAILHIOT

LG2

D’après une étude menée par le Journal of Marketing, les téléspectateurs seraient plus susceptibles de sauter les publicités et aussi d’oublier le message communiqué si le ton de la publicité et l’ambiance de l’émission regardée sont en inadéquation. Considérant qu’il est plus facile que jamais de contourner les publicités télévisées, ces données sont importantes pour les diffuseurs, qui doivent, plus que jamais, travailler au le lien qui unit publicité et contenu.

ARNAUD GRANATA

Infopresse

Aussi au programme cette semaine, un bouton d’Amazon permettant de commander des produits d’utilité courante, l’association entre le Comité organisateur des Jeux olympiques de Rio et Airbnb, la campagne japonaise de Nike axée sur l’échec et l'opération de marketing de l’Église de scientologie suivant la diffusion d’un documentaire à HBO.

Écoutez la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium Large de Radio-Canada.

comments powered by Disqus