La référence des professionnels
des communications et du design

Le Fomo joue-t-il un rôle dans la décision d'achat?

60% des participants à une étude indiquent avoir effectué des achats en réaction au Fomo, le plus souvent dans les 24 heures après l'avoir ressenti.

Phénomène bien contemporain à l'ère des réseaux sociaux, le Fomo (ou fear of missing out) est défini comme une sensation à mi-chemin entre l'anxiété et la jalousie, et qui survient lorsqu'on a l'impression de manquer quelque chose d'important.

Menée auprès de 1200 Canadiens l'automne dernier, l'enquête indique que 64% des participants ont déjà ressenti le Fomo; 56% d'eux ont 18-30 ans. 24% de ces derniers indiquent que la peur de perdre de la notoriété et de ne pas savoir ce qui se passe constitue le principal facteur favorisant l'émergence du Fomo. 

60% des participants de 18-30 ans effectuent des achats en réaction au Fomo, le plus souvent dans les 24 heures après l'avoir ressenti. Les participants dont le revenu familial s'élevait à plus de 75 000$ par année sont également les plus enclins à subir le Fomo. 

La recherche indique aussi que les plateformes sociales les plus propices à l'émergence du Fomo sont Facebook (selon 72% des participants), Instagram (14%), Twitter (11%) et Pinterest (8%).

Cliquez ici pour accéder à l'analyse sur le blogue de Citizen Relations. 

comments powered by Disqus