La référence des professionnels
des communications et du design

«C’est partit!»: Les Affaires a trouvé son Antidote

Une faute d’orthographe s’est glissée sur la une du journal hebdomadaire la semaine passée; celle de cette semaine présentait, non sans humour, un partenariat avec l’autocorrecteur Antidote.

«Parce qu’il est sain de rire un peu de nous-mêmes, nous avons eu l’idée de communiquer avec Druide pour lui proposer un petit clin d’oeil.»

L’éditrice adjointe et rédactrice en chef du Groupe Les Affaires Géraldine Martin a fait amende honorable au nom de son journal, qualifiant l’erreur de «grosse bourde» et expliquant celle-ci par la modification tardive de sa une: «Chers lecteurs, nous sommes vraiment désolés. Vous imaginez bien notre embarras. Aussi, nous avons révisé nos processus pour que cela ne se reproduise pas. Les Affaires n’oubliera plus, par exemple, d’utiliser Antidote lorsque vient le moment de réviser sa première page; surtout au milieu de la nuit! Et parce qu’il est sain de rire un peu de nous-mêmes, nous avons eu l’idée de communiquer avec Druide pour lui proposer un petit clin d’oeil. C’est comme cela que la publicité du célèbre correcteur Antidote se retrouve sur la première page de notre journal cette semaine. Dans tous les cas, notre vigilance restera toujours notre meilleure amie.»

Notons par ailleurs que Les Affaires lance cette semaine le cahier Les Affaires Luxe, publication grand format insérée quatre fois l’an dans Les Affaires.

comments powered by Disqus