La référence des professionnels
des communications et du design

Vers une concentration des contenus des médias sur Facebook?

Le numéro un des réseaux sociaux discuterait avec quelques éditeurs afin d'héberger leur contenu directement sur sa plateforme, rapporte le quotidien New York Times

Les trois journalistes du New York Times à l'origine de l'information révèlent notamment que les médias approchés par le réseau comprendraient BuzzFeed, National Geographic ainsi que leur propre employeur. 

Pour les éditeurs de contenu, il est difficile de balayer l'idée du revers de la main, alors que Facebook compte aujourd'hui plus de 1,4 milliard d'utilisateurs. Toutefois, les enjeux sont multiples: moins de contrôle sur la publicité, baisse potentielle de l'achalandage sur leurs sites et, par le fait même, d'une importante source de données sur leur lectorat. 

Pour Facebook, cela s'inscrit dans la volonté de la direction de rendre la consommation de contenu en ligne plus fluide, surtout sur les appareils mobiles: passer de l'interface du réseau social à un site externe sur un téléphone intelligent ou une tablette peut prendre jusqu'à huit secondes. Afin d'intéresser davantage les différents médias à ce projet, Facebook aurait également évoqué la possibilité, pour eux, d'avoir un certain contrôle sur les publicités accompagnant leur contenu, puis d'élaborer un modèle de partage des revenus. 

Si ce projet plongerait les médias dans un dilemme, il y a fort à parier que dès qu'une publication majeure s'y lancera, les autres suivront, frileuses à l'idée de perdre de l'achalandage. De plus, Facebook serait en mesure de favoriser l'apparition dans les fils de nouvelles de ses utilisateurs des contenus hébergés directement sur sa plateforme, comme il le fait déjà avec les vidéos. Selon les auteurs de l'article du New York Times sur le sujet, leur publication et Facebook se rapprocheraient d'un accord. 

comments powered by Disqus