La référence des professionnels
des communications et du design

Denis Dubois à Télé-Québec: miser sur une programmation jeunesse intelligente

Il mise sur la responsabilité, la créativité et la pertinence auprès des jeunes: entretien avec le nouveau directeur général de la programmation de Télé-Québec.

denis dubois

Votre carrière vous a amené à travailler auprès des chaînes d’Astral (aujourd’hui Bell Média) et de Québecor Média. Qu’est-ce qui vous a motivé à faire le saut vers Télé-Québec?
Je me suis interrogé récemment sur l’industrie et sur le type de télé que je voulais faire. Je n’avais plus envie de faire de la télévision seulement pour faire de la télévision. Je sens beaucoup de fierté aujourd’hui à œuvrer pour un diffuseur public, intelligent, qui reconnaît l’importance d’une programmation de qualité pour nos jeunes. Au cours de mes 25 ans de carrière, j’en ai consacré une quinzaine presque exclusivement à la jeunesse, pour laquelle j’ai toujours eu un parti pris. C’est cette expertise que je vais pouvoir mettre à profit à Télé-Québec. 

Pourquoi ce parti pris envers la télé jeunesse? 
Elle est très formatrice: on y apprend à être un diffuseur responsable – car nous avons une responsabilité lorsque les parents et la société nous confient leurs enfants. C’est une chose qu’on oublie vite dans la télévision dite «pour adultes», cette responsabilité.

Lorsque vous pensez aux orientations futures de Télé-Québec, qu’avez-vous en tête?
Il est encore trop tôt pour exposer ma vision – je veux d’abord rencontrer les gens ici, puisque la télévision est fondamentalement un travail d’équipe.

La télé jeunesse, si elle nous force à être responsable, est aussi un terrain très fertile à la créativité. 

La télé jeunesse, si elle nous force à être responsable, est aussi un terrain très fertile à la créativité. Les jeunes ont beaucoup plus d’ouverture sur le monde que nous pouvons en avoir comme adultes. Cette créativité encourage l’innovation en télé, qui est cruciale. Finalement, je veux aussi miser sur la pertinence. En jeunesse, les enfants ne nous laissent pas le choix. Si l'on ne capte pas leur attention, ils se remettent à dessiner, ils font autre chose, tu les perds. En bref: créativité, responsabilité et pertinence: c’est à cela que je veux travailler. 

La solution sera toujours dans le contenu et la pertinence pour le consommateur.

En terminant: comment faire de la bonne télé en 2015, alors que les plateformes sont de plus en plus multiples et que l’écoute est de plus en plus fragmentée? 
La réponse peut paraître évidente, mais elle se trouve dans la qualité et la pertinence du contenu. Ce sera toujours une constante, peu importe les plateformes. Bien sûr, la télé est en pleine évolution – on verra par exemple ce que les récentes décisions du CRTC auront comme impact, notamment avec la télévision à la carte. Mais la solution sera toujours dans le contenu et la pertinence pour le consommateur. Cela nous forcera à produire une télé de qualité. On ne fait pas de la télé juste pour faire de la télé. J’en reviens donc à ce que je soulignais d’entrée de jeu: nous avons une responsabilité.

comments powered by Disqus