La référence des professionnels
des communications et du design

Le CRTC annonce d'importants changements

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce des mesures visant à «favoriser l'émergence d'un marché plus ouvert et concurrentiel».

Le président de l'organisme, Jean-Pierre Blais, a annoncé ces mesures, jeudi, à l'occasion d'un discours devant le Cercle canadien d'Ottawa. 

La première consiste en l'abolition des quotas d'émissions canadiennes en journée, jusqu'à 18h, quotas qui étaient précédemment fixés à 55%. Toutefois, ceux de 50% en heures de grande écoute (de 18h à 23h) sont maintenus. Le CRTC instaure de plus un seul quota de 35% aux chaînes spécialisées, alors que celles-ci devaient auparavant respecter des quotas allant de 15% à 85% de contenus canadiens, selon le service offert. Elles ne seront également plus obligées de ne diffuser que certains types d'émissions. 

Finalement, le Conseil autorisera les services de vidéo sur demande canadiens Shomi (copropriété de Shaw et de Rogers) et CraveTV (propriété de Bell) à offrir des contenus exclusifs aux abonnés des services de télévision par câble et par satellite, dans la mesure où ils seront également accessibles aux Canadiens, sur internet. On n'aura donc pas besoin de s'abonner aux services télé de Shaw, Rogers ou Bell pour les visionner. 

comments powered by Disqus