La référence des professionnels
des communications et du design

La télé traditionnelle en pleine adaptation

Vidéotron vient d'annonçer que Fabienne Larouche produira Blue Moon, une série télé exclusive aux abonnés de Club illico. Trois questions à Dave Gourde, vice-président, médias, de Bleublancrouge, à ce sujet. 

dave gourde

Émission exclusive à un service payant, épisodes offerts en rafale... Verra-t-on de plus en plus de producteurs d'ici se tourner vers de tels modèles, qui rappellent ceux de Netflix et d'Amazon? 
Avec l'explosion des plateformes de diffusion et la croissance d'adoption des technologies permettant l'évitement publicitaire, une des solutions passe inévitablement par la création de contenu exclusif. C'est d'autant plus vrai si l'on désire atteindre la cible des «Y», qui passe la moitié moins de temps à regarder la télé que la génération des bébés-boomers. 

Qu'est-ce que ça signifie pour la télé traditionnelle?
Si elle souhaite conserver les «Y» dans son écosystème média, elle devra s'adapter à leur façon de consommer le contenu télé en mode exclusif, au risque de les perdre au détriment de Netflix et d'Amazon.

Il est tout aussi préférable de générer une grande quantité d'impressions en ligne à un coût par mille plus élevé que celui offert en télé.

En quoi ces modèles forceront-ils les diffuseurs à revoir leurs modèles publicitaires?
Cela m'a récemment frappé quand j'ai été exposé à un superpanneau d'affichage qui faisait la promotion d'une série en mode rattrapage. Quand on y pense, ça va à l'encontre même du système actuel, qui valorise encore l'écoute linéaire de la télé. Mais cela explique qu'il est tout aussi préférable de générer une grande quantité d'impressions en ligne à un coût par mille plus élevé que celui offert en télé. 

comments powered by Disqus