La référence des professionnels
des communications et du design

Cassies: comment démontrer la cause à effet en publicité?

Dans la chronique hebdomadaire «Bêtes de pub», Stéphane Mailhiot, planificateur stratégique de Lg2, était accompagné d'Anne-Claude Chénier, directrice de création de Cossette. 

Stéphane Mailhiot

planificateur stratégique de lg2 

Les deux spécialistes s'attardent sur les prix Cassies (pour Canadian advertising success stories), qui récompensent annuellement les publicités les plus efficaces au pays. 

Pour remporter un tel honneur, il faut démontrer qu'une publicité a contribué au succès commercial d’un produit, hors réductions et autres promotions. L’agence de publicité prépare un dossier à soumettre, révisé par l’annonceur, puis décortiqué par un jury.

Cette année, le concours a sacré grand gagnant une campagne de Molson qui met en scène un réfrigérateur à bière ne s'ouvrant qu'avec le passeport canadien. Dans ce cas, Molson Canadian voulait relancer sa marque, et l’offensive a tellement bien fonctionné que le frigo s’est promené partout dans le monde. Le but était bien sûr d’encourager les ventes, mais surtout de joindre la génération Y, qui consomme moins de bière que les précédentes.  

Anne-Claude Chénier

directrice de création de Cossette

Les prix Gifys, qui récompensent les images animées, le retour à la mode des nouilles ramen et du marketing à la japonaise, et les prix Francopub, ont aussi fait l'objet de discussions.

Suivez ce lien pour écouter la chronique «Bêtes de pub» diffusée à l’émission Médium Large à Radio-Canada.

 

comments powered by Disqus