La référence des professionnels
des communications et du design

Les 4 éléments qui perturbent le commerce de détail

Évolution du rôle des magasins, technologie mobile, réseaux sociaux et changements démographiques: une étude PwC a identifié les quatre éléments qui perturbent le commerce de détail. 

Il dévoile que le rôle de la boutique physique est porté à évoluer, alors que celle-ci doit se réinventer. Tous pays confondus, 56% des participants magasinent en ligne pour profiter du prix plus bas ou de meilleures offres qu’en magasin. Les boutiques restent tout de même au centre du processus d’achat, avec 60% des gens trouvant un avantage à voir, toucher et essayer des marchandises, et 53% jugent avantageux d'obtenir le produit immédiatement.

le consommateur expérimente volontiers la recherche de produits et la comparaison de prix grâce à l'appareil mobile

L’étude démontre aussi que le consommateur expérimente volontiers la recherche de produits et la comparaison de prix grâce à l'appareil mobile. Les réseaux sociaux mènent aussi à plus de consommation: 62% des participants y ont été incités sur ces plateformes. Finalement, la plus jeune couche de la génération Y change la donne en suivant les marques à plus forte proportion sur les médias sociaux (49% contre 31% pour la population totale).

L'enquête dévoile aussi des chiffres plus précis pour chaque pays. Ainsi, 54% des Canadiens magasinent en ligne au moins une fois par mois, 27% cherchent les marques sur les médias sociaux, 24% désireraient utiliser une monnaie virtuelle, 48% aiment recevoir des offres sur leur téléphone mobile et 63% sont prêts à payer pour une livraison dans la journée.

«Les consommateurs veulent que leurs besoins trouvent des réponses d’une manière qui minimise l’incertitude et l’inflexibilité tout en maximisant l’efficacité, la commodité et le plaisir.»

«Atteindre “le commerce de détail complet” demande de réfléchir au-delà des canaux. Plus nous interrogeons les consommateurs, et plus nous améliorons nos méthodes de sondage par rapport à leurs habitudes de consommation, préférences et attentes – il devient de plus en plus évident que les consommateurs développent leur propre approche quant à la recherche et à l’achat, tant en ligne qu’en magasin, mentionne John G. Maxwell, leader, commerce et consommateurs mondiaux, de PwC. Ils veulent que leurs besoins trouvent des réponses d’une manière qui minimise l’incertitude et l’inflexibilité tout en maximisant l’efficacité, la commodité et le plaisir.» 

Le sondage a été mené dans 19 pays auprès de 19 068 personnes.

comments powered by Disqus