La référence des professionnels
des communications et du design

L’effet A: donner le pouvoir aux femmes

Au lendemain de leur présence à Tout le monde en parle, retour sur un projet incluant Isabelle Hudon, Sophie Brochu, Isabelle Marcoux, Marie-Josée Lamothe et Kim Thomassin, visant les femmes de la nouvelle génération.

Sophie BrOchu, Isabelle Hudon, Isabelle Marcoux et Kim Thomassin à Tout le monde en parle

L’initiative désire inciter les femmes à poser des gestes qui auront de l’impact sur leur carrière. L’effet A – pour Ambition – vise donc à encourager leur progression au sein des entreprises et de leur communauté.

En effet, malgré la présence majeure des femmes dans le monde du travail, elles sont encore sous-représentées dans les postes de haute direction ainsi qu’au sein des conseils d’administration.

Pour changer les choses, jusqu'au 15 mai, les cinq femmes d’affaires vont relever chacune un défi pour inspirer les Québécoises à assumer pleinement leurs ambitions professionnelles:

- Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro, mobilisera les femmes au profit de l’organisme La Rue des femmes.

- Isabelle Hudon, chef de la direction de la Financière Sun Life, Québec et vice-présidente principale, solutions clients de la Financière Sun Life Canada, pilotera un projet de mentorat pour 20 jeunes femmes.

- Marie-Josée Lamothe, directrice générale, stratégie de marques, de Google Canada, visera à l’acquisition de compétences technologiques par des femmes.

- Isabelle Marcoux, présidente du conseil d’administration de Transcontinental, mettra en place un programme qui vise à propulser des femmes à la haute direction d’entreprises.

- Kim Thomassin, associée et directrice de McCarthy Tétrault, développera les talents de négociation et de leadership de jeunes femmes à l’université.

Ce projet est piloté par O’Dandy, un atelier de création de contenu qui développe des plateformes multimédias afin de générer un impact positif sur la communauté. 

comments powered by Disqus